/entertainment/shows
Navigation

Charlie Sheen avait vu juste

Daniel Platzman relate les premiers succès d’Imagine Dragons

Imagine Dragons
Photo courtoisie Imagine Dragons a connu une ascension rapide après son apparition dans l’émission de fin de soirée de Jay Leno.

Coup d'oeil sur cet article

Daniel Platzman a su qu’Imagine Dragon était entré dans les ligues majeures du show-business quand Charlie Sheen est allé serrer la main des membres du groupe après une performance sur le plateau de Jay Leno.

C’était le 17 juillet 2012 et Imagine Dragons se produisait pour la première fois à la télévision nationale. Pour l’occasion, le quatuor de Las Vegas avait interprété son premier single, It’s Time, tiré de l’album Night Visions.

« C’est le moment où je me suis dit que rien ne serait plus comme avant. On a joué, puis Charlie Sheen s’est avancé vers notre bassiste Ben McKee et lui a dit : “Bienvenue à la fête, c’est sur le point de devenir vraiment fou!” Jamais des mots aussi vrais n’ont été prononcés », se rappelle en riant Platzman, le batteur de la formation.

Plus besoin de supplier

Folie ce fut. Quelques mois plus tard, Imagine Dragons a sorti son deuxième extrait, Radioactive, et toute la planète s’est emballée.

Mais les gars d’Imagine Dragons étaient en tournée, de sorte que leur soudaine notoriété leur était étrangère, si ce n’est que les foules grossissaient. Ce n’est qu’une fois de retour à la maison qu’ils ont constaté l’ampleur de leur succès naissant.

« Tout était différent. Nos chansons jouaient dans des commerciaux et dans les bars où nous sortions. Avant, on suppliait les gens d’écouter notre musique. Tout à coup, ce n’était plus nécessaire », relate Daniel Platzman.

Une pause nécessaire

La suite est connue. Les Grammy Awards, les albums vendus par millions et les concerts partout dans le monde sont devenus la routine pour Imagine Dragons.

Une routine étourdissante, on s’entend. Assez pour que le quatuor décrète une pause pour la majeure partie de l’année 2016 après le cycle de l’album Smoke + Mirrors.

« C’était nécessaire, dit le musicien, la tournée nous a laissés avec bien peu de choses à dire. Nous devions vivre un peu, connaître de vraies expériences, nous faire briser le cœur, vivre des hauts, des bas et avoir une opinion sur certains sujets. »

Au retour, Imagine Dragons avait un nouvel album, Evolve, qui a vite ramené le groupe sur la voie du succès populaire, grâce surtout au single Believer et son séjour de 29 semaines au sommet du palmarès Hot Rock Songs du magazine Billboard.

Charlie Sheen avait bien raison.

Imagine Dragons au Centre Vidéotron de Québec, le 26 octobre, et au Centre Bell de Montréal, le 27 octobre.