/news/politics
Navigation

Mairie de Montréal: Valérie Plante gruge l’avance de Denis Coderre

Débat des élections municipales de Montréal 2017 avec le maire sortant Denis Coderre et la candidate à la mairie Valérie Plante, au centre Sheraton de Montréal, le jeudi 19 octobre 2017.
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI Débat des élections municipales de Montréal 2017 avec le maire sortant Denis Coderre et la candidate à la mairie Valérie Plante, au centre Sheraton de Montréal, le jeudi 19 octobre 2017.

Coup d'oeil sur cet article

À deux semaines des élections municipales du 5 novembre prochain, la cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, et le maire sortant, Denis Coderre, sont au coude à coude avec près de 38 % des intentions de vote chacun, selon un sondage Léger réalisé pour le compte de Projet Montréal.

Pour rappel, Denis Coderre avait une avance de 14 points sur sa rivale (43 % vs 29 %), selon un sondage réalisé par Léger en juin (avant la Formule E) et dévoilé en août dernier.

Le nouveau coup de sonde mené en ligne du 20 au 22 octobre auprès de 500 répondants et dévoilé mercredi par le blogue Qc12,5 indique une remontée de Mme Plante depuis l’été.

«Au début de la campagne, on se demandait quelle serait la majorité de Denis Coderre. Aujourd’hui, on se demande: "va-t-il gagner"», a indiqué mercredi le sondeur Jean-Marc Léger en entrevue à LCN.

«La vraie campagne vient de commencer», a-t-il souligné, rappelant que lors d’une élection municipale, les gens prennent plus de temps pour se faire une idée. Le sondage indique notamment que près de 21 % des Montréalais seraient encore indécis.

Reste qu’avec 38 % des intentions de vote, c’est «une montée d’une dizaine de points depuis le début de la campagne», a mentionné le sondeur, qui assure toutefois que «le focus va maintenant changer».

«Ce que le sondage dit, c’est qu’il y a un préjugé favorable maintenant pour Valérie Plante. Est-ce qu’il va durer», s’est demandé M. Léger.

Pour sa part, Valérie Plante s’est réjouie des résultats du sondage. «Ça me donne un "boost" et ça me dit que je suis sur la bonne voie», a-t-elle commenté.

Chez les électeurs francophones, Denis Coderre récolte 43 % des intentions de vote et la cheffe de Projet Montréal arrive non loin, à 40 %. En revanche, chez les non-francophones, Valérie Plante est légèrement en tête avec 36 % d’appuis contre 34 % pour Équipe Denis Coderre pour Montréal.

Autre constat, le maire sortant est en avance chez les 18-34 ans (37 % vs 31 %), soit une hausse de 7 % depuis le mois de juin. Chez les 35-54 ans, les deux candidats sont au coude à coude (39 %) tandis que chez 55 ans et plus, Mme Plante obtient 43 % des intentions de vote contre 38 % pour M. Coderre.

Jean-Marc Léger estime que «les gens qui sont plus âgés, les gens qui sont non francophones et les propriétaires sont davantage pour Valérie Plante».

Pour Jean-Marc Léger, la cheffe de Projet Montréal mène une campagne un peu comme Justin Trudeau en 2015 au fédéral. «C’est une personne qui a l’air d’avoir du plaisir en campagne. [Elle] est toujours souriante, sympathique», a-t-il noté.

Pour autant, il estime que «de façon générale, les gens sont satisfaits du bilan de Denis Coderre», mais les gens ne votent pas ce qui a été fait dans le passé, mais sur ce qui sera fait, a-t-il ajouté.

«Denis Coderre doit changer le ton de la campagne. On a l’impression qu’on a encore le maire Coderre alors qu’on veut voir le candidat Coderre», a expliqué le sondeur.