/entertainment/shows
Navigation

Malgré la crise chez Juste pour rire: Footloose viendrait à Québec

Comédie musicale Footloose
Photo Pierre-Paul Poulin La comédie musicale Footloose, produite par Juste pour rire.

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur général de la Salle Albert-Rousseau n’a pas de doute que la comédie musicale Footloose, produite par Juste pour rire, sera présentée en résidence l’été prochain dans la capitale, et ce, malgré la crise qui sévit dans l’industrie de l’humour actuellement.

La Salle annexée au Cégep de Sainte-Foy, qui accueille la grande majorité des spectacles d’humour qui passent par Québec, a un partenariat de cinq ans avec Juste pour rire pour la présentation de ses comédies musicales.

La Salle Albert-Rousseau a déjà présenté, avec grand succès, les spectacles Grease et Mary Poppins. C’est au tour de Footloose, adapté, mis en scène et traduit par Serge Postigo, qui a passé l’été dernier au Théâtre St-Denis, de s’amener à Québec.

Même si l’empire de Gilbert Rozon est présentement à vendre et que tout est sur la glace, le directeur général Claude Désormeaux affirme avec certitude que Footloose sera présenté à Québec.

Une pensée pour les victimes

« Ce qui pourrait arriver, c’est que le calendrier de mise en vente soit bouleversé. On ne sait pas si on pourra mettre en vente avant Noël comme prévu. Mais j’espère que ça n’aura pas d’incidence sur notre entente », a-t-il commenté.

Il a ajouté avoir une grande pensée envers « tous les employés qui sont là. On n’espère pas qu’ils deviennent des victimes collatérales de tout ça. Personne ne mérite ça », affirme celui qui soutient ne jamais avoir eu affaire avec Gilbert Rozon, mais bien la productrice des comédies musicales, sa sœur Lucie Rozon.

Claude Désormeaux prévoit laisser la poussière retomber avant de faire le point sur les dates, la mise en vente et la distribution.

Du jamais vu

« Depuis septembre, c’est le branle-bas de combat », commente-t-il au sujet de l’automne le plus chargé en premières de one man show de l’histoire de la Salle, avec neuf premières, dont Louis-José Houde, Dominic et Martin, Laurent Paquin et Guy Nantel.

« On prévoit pour la saison 2017-2018 une année record. C’est vraiment impressionnant, on n’a jamais vu ça ! »

En 2017, la Salle aura été occupée durant 277 soirs, contrairement à 248 l’an passé. « C’est 26 soirs sur 30 par mois », précise-t-il.

Avec de nouveaux spectacles de Martin Matte, Jean-Marc Parent et François Bellefeuille qui partiront en tournée en 2018 également, Claude Désormeaux affirme que la Salle pourra profiter de l’ébullition de l’industrie de l’humour de cette façon pendant au moins quatre ans.