/lifestyle/books
Navigation

Le pont aux légendes

Le Pacte
Sophie Huard
Éditions Flic Flac
419 pages, dès 12 ans
Photo courtoisie Le Pacte Sophie Huard Éditions Flic Flac 419 pages, dès 12 ans

Coup d'oeil sur cet article

Depuis la séparation de ses parents, Justine a l’impression de toujours être prise entre deux mondes. Plus précisément entre deux rives du fleuve Saint-Laurent, séparées par le pont de Québec. Une poignée de légendes sont inspirées de ce même pont et, un jour, la jeune femme réalise que l’une d’entre elles est bien réelle et que ses ancêtres, tout comme elle aujourd’hui, se retrouvent en plein cœur ! Lorsqu’elle se découvre un lien particulier avec l’eau, Justine sait qu’elle doit agir au plus vite pour sauver les siens et empêcher le Diable de régner sur l’humanité...

Le 23 septembre dernier, le pont de Québec célébrait son 100e anniversaire. De nombreuses activités se sont déroulées pour l’occasion, mais autant pour ceux qui y étaient que ceux qui ne pouvaient y être, une série de romans livre un bel hommage à ce pont ! La trilogie Le Pacte, signée Sophie Huard, se veut une excellente série fantastique et d’aventure, voire historique, et également un bon choix de thriller à quelques jours de l’Halloween.

Son histoire, inspirée des légendes du pont de Québec, nous fait constamment voyager entre le présent et le futur, mais aussi un peu dans le passé grâce à quelques détails historiques qui alimentent le récit et nous guident sur des pistes pour élucider une foule de mystères. Justine, la narratrice, est un beau personnage fort et inspirant. Il est facile, dès les premières lignes, de plonger dans son histoire et de la vivre à travers elle. Parfois fragile, elle est cependant aux prises avec des hésitations qui peuvent ajouter un peu de lourdeur au récit, à force de répétitions... Ceci étant dit, l’intrigue parvient rapidement à nous captiver et on en vient à oublier ce petit côté légèrement énervant.

Le Pacte sera dévoré en seulement quelques bouchées par les amateurs de suspense et de récits fantastiques et donnera probablement le goût à plusieurs d’aller faire un tour sur ce fameux pont de Québec. Attention, cependant, de ne pas imiter le personnage principal, qui se veut assez téméraire à ses heures. Blague à part, Le Pacte est une lecture aucunement ennuyante : s’endormir en lisant le premier tome relèverait de la mission impossible ! À noter que le second tome est également disponible et que la conclusion de la trilogie verra le jour l’an prochain.

À LIRE AUSSI

Becs sucrés

 Maxime
Sarah-Maude
 Beauchesne
Éditions 
Hurtubise
248 pages,
 dès 14 ans
Photo courtoisie
Maxime Sarah-Maude Beauchesne Éditions Hurtubise 248 pages, dès 14 ans

 

À Montréal, Billie et Rosine s’installent dans leur premier appartement en tant que jeunes femmes qui n’habitent plus chez leurs parents ! Toujours rêveuse et un brin maladroite et malchanceuse en amour, on en vient à se demander si Billie finira par trouver un gars dont le cœur battra au même rythme que le sien... Puis, Maxime et son aura de secrets, difficiles à cerner, débarquent dans sa vie ! Ce roman, qui conclut la trilogie amorcée par Cœur de slush et Lèche-vitrines, sera probablement lu d’une seule traite par tous les fans de la jeune auteure Sarah-Maude Beauchesne. Divertissant, mignon et touchant, il se veut peut-être un peu moins étincelant que ses prédécesseurs, mais il n’en est pas moins excellent ! Un incontournable pour les amateurs de récits sucrés.

Étranges histoires au manoir

La maison des ombres
Dan Poblocki
Éditions Scholastic
224 pages, 8 à 12 ans
Photo courtoisie
La maison des ombres Dan Poblocki Éditions Scholastic 224 pages, 8 à 12 ans

 

Bienvenue au manoir Larkspur ou la maison des ombres... À chacun sa préférence ! Cinq enfants y sont invités, sous de faux prétextes, cherchant tous à atteindre un rêve, changer de vie ou oublier le passé. Par exemple, Poppy croit qu’elle y trouvera une grand-tante éloignée, alors que les jumeaux Dash et Dylan pensent qu’ils s’y rendent pour participer au tournage d’un film d’horreur où ils tiendront, pour la première fois, chacun un rôle. Mais, dès leur arrivée, d’étranges phénomènes se manifestent, des évènements à glacer le sang... Des images effrayantes se glissent également à travers les pages de ce récit d’horreur et de fantômes. Une histoire haletante qui ravira les amateurs de ce style. À lire le plus près de l’Halloween possible pour des frissons garantis !

Attention, chat amnésique

Vendredi 13 : Le mystère de 
l’homme-pieuvre
Chloé Varin, illustrations de 
Mathieu Potvin
Les Éditions Petit Homme
56 pages, dès 12 ans
Photo courtoisie
Vendredi 13 : Le mystère de l’homme-pieuvre Chloé Varin, illustrations de Mathieu Potvin Les Éditions Petit Homme 56 pages, dès 12 ans

 

Vendredi 13 octobre. Environ 22 h. Un chat se réveille, étendu sur un banc de parc. Il ne se souvient pas de son nom. Un drôle de monstre semble être à ses trousses. Effrayé, il tente de trouver un refuge. Il aperçoit de la lumière, à travers la fenêtre d’une maison. C’est une jeune amoureuse des chats qui l’accueille et décide de le nommer Vendredi 13 ! Afin de prouver à ses parents qu’elle est digne de confiance et peut s’occuper d’un chat, Lena fonde une agence de gardiennage pour animaux. Mais n’oublions pas que la terrible créature du parc rôde toujours dans les parages... Une histoire à la fois intrigante, comique et amusante. Cette idée de bande dessinée mettant en vedette un chat amnésique est tout simplement géniale !