/news/politics
Navigation

Les caquistes en route vers une majorité, selon un sondage Léger

Coup d'oeil sur cet article

Les troupes de François Legault ont le vent dans les voiles, montre un sondage Léger réalisé pour Le Devoir qui accorde 34 % d'intentions de vote à la Coalition Avenir Québec (CAQ), à un an des prochaines élections provinciales.

Si des élections avaient lieu aujourd'hui, non seulement le parti arriverait au premier rang au chapitre des appuis, mais la CAQ pourrait même espérer former un gouvernement majoritaire en raison de l'appui des francophones, qui atteint 37 %.

Il s'agit d'un immense bond pour la formation de François Legault, qui a gagné 13 % d'appuis chez les Québécois depuis février dernier.

«Quand on décortique les chiffres, ça veut aussi dire que, s'il y avait des élections aujourd'hui, la CAQ serait majoritaire, parce qu'elle est en avance à l'extérieur de Montréal, elle est en avance dans le 450, elle est en avance dans la région de Québec, dans l'ensemble des régions», a expliqué le président de Léger, Jean-Marc Léger, en entrevue à TVA Nouvelles.

Selon ce coup de sonde, le Parti libéral du Québec serait relégué au second rang avec 29 % des intentions de vote et seulement 21 % d'appuis chez les francophones. Toutefois, 60 % des anglophones et allophones jettent leur dévolu sur l'équipe de Philippe Couillard.

Le Parti québécois, en perte de 2 % depuis août, obtient 20 % des appuis, tandis que Québec solidaire se maintient à 12 %.

«C'est un mouvement important de l'opinion publique. Ça fait six mois que la CAQ gagne des points et grimpe dans l'opinion publique», a mentionné M. léger en décortiquant les résultats. «Quand on monte comme ça, souvent, on monte trop vite. Lors des prochains mois, [les caquistes] seront sous les projecteurs et les gens vont évaluer les politiques de la CAQ.»

Le sondeur croit que le défi de M. Legault sera de consolider ses appuis. «Actuellement, c'est davantage un vote antilibéral qu'un vote caquiste. L'approbation du Parti libéral n'est que de 27 %», a-t-il rappelé.
François Legault domine aussi ses adversaires dans la course au titre de meilleur premier ministre potentiel, 27 % des Québécois estimant qu'il ferait le meilleur premier ministre, contre 17 % pour Philippe Couillard et 12 % pour Jean-François Lisée.

Le sondage internet a été réalisé du 23 au 25 octobre auprès de 1008 Québécois. La majorité des électeurs sondés ont répondu au questionnaire avant l'arrestation du député libéral Guy Ouellette par l'Unité permanente anticorruption (UPAC).