/misc
Navigation

Simuler un affrontement

Ce superbe dominant s’est laissé berner lors d’une séance de
rattling que Jules Couture a effectuée dans la réserve
faunique de
Papineau-Labelle.
Photo courtoisie Ce superbe dominant s’est laissé berner lors d’une séance de rattling que Jules Couture a effectuée dans la réserve faunique de Papineau-Labelle.

Coup d'oeil sur cet article

En période de pré-rut et de rut, il n’est pas rare que les chevreuils se battent pour montrer leur domination.

À ce temps de l’année, les cerfs de Virginie mâles n’ont qu’un seul désir, soit se reproduire et s’accoupler avec le plus de femelles possible. Les bucks veilleront donc jalousement sur leur territoire et sur leur harem et ils tenteront de repousser tous les intrus en quête de sensations fortes. Un bon moyen pour faire réagir un dominant ou un aspirant est d’imiter un combat entre deux assaillants. La méthode du « cornouillage », mieux connue sous l’appellation anglophone de rattling, consiste à entrechoquer des cornes entre elles afin de reproduire les sons émis lors de ces duels. 

Divers produits

J’ai récemment rencontré le propriétaire des magasins Pronature B. & L. Sports de Montréal et de Saint-Eustache, Christian Godbout. Ce dernier m’a présenté quelques articles qu’on retrouve dans la plupart des boutiques Pronature de la Belle Province.

Voici l’essentiel de ses propos.

Buck bag

Ce superbe dominant s’est laissé berner lors d’une séance de
rattling que Jules Couture a effectuée dans la réserve
faunique de
Papineau-Labelle.
Photo courtoisie

Le sac à rattling Buck Expert est beaucoup plus facile à transporter et moins encombrant que des cornes. En roulant le sac entre vos mains durant 20 secondes, vous forcez les pièces de bois à se cogner les unes sur les autres. Par la suite, on frappe le sac à quatre reprises avec la paume de la main et on attend que l’action soit au rendez-vous. Recommencez le même manège toutes les 20 minutes. Les bruits émis sont étonnamment réalistes. Ce manufacturier québécois suggère d’exploiter son produit le long des lignes de grattage.

Big bucks bag

Ce superbe dominant s’est laissé berner lors d’une séance de
rattling que Jules Couture a effectuée dans la réserve
faunique de
Papineau-Labelle.
Photo courtoisie

Ce sac de la compagnie Primos Hunting contenant des pièces synthétiques allongées de différentes tailles est le préféré de M. Godbout. Selon ce dernier, les sons émis sont plus forts et ils semblent plus réels et convaincants. Les instructions attachées au produit indiquent de faire trois à quatre séances de 15 à 20 secondes entrecoupées de brève pause. Pour obtenir encore plus de réactions et vraiment piquer la curiosité des mâles avoisinants, Christian se sert simultanément d’un appeau Flambeau pour le grunt, le Mad R.I.P. Growl MD-525.

Fighting Horns

Ce superbe dominant s’est laissé berner lors d’une séance de
rattling que Jules Couture a effectuée dans la réserve
faunique de
Papineau-Labelle.
Photo courtoisie

Si vous possédez déjà un beau panache volumineux, vous pouvez assurément vous en servir pour faire du rattling. Sinon, vous pouvez opter pour des cornes synthétiques comme celle des firmes Primos ou Buck Expert. Une fois à votre site de chasse, il suffit de les empoigner vers le haut et vers l’intérieur puis de les entrechoquer brusquement entre elles pendant une période de 10 à 30 secondes. Patientez une quinzaine de minutes avant de recommencer. Certains chasseurs opteront pour des séances plus longues de « cornouillage » comme si la bagarre s’éternisait. En faisant vos propres tests, vous découvrirez certainement les séquences les plus productives.

♦ Pour en savoir plus, composez le 514 525-5354 ou le 450 473-4442 ou visitez le site groupepronature.ca

De tout pour tous

L’Association des collectionneurs d’armes du Bas-Canada inc. vous invite le samedi 5 novembre, au Salon de l’Arme et du Militaria. Cet événement se déroulera de 9 h à 15 h à la Place Desaulniers, 1023 boulevard Taschereau, à Longueuil (à proximité du métro Longueuil). Pour obtenir d’autres renseignements, contactez le 450 445-5801 ou visitez le www.lca-canada.com.

Ce superbe dominant s’est laissé berner lors d’une séance de
rattling que Jules Couture a effectuée dans la réserve
faunique de
Papineau-Labelle.
Photo Fotolia

Il est impératif de retenir qu’en vertu des paragraphes 15.1(1) et 15.1(2) du Règlement sur les oiseaux migrateurs, l’utilisation de la grenaille non toxique est obligatoire pour la chasse à tous les oiseaux migrateurs considérés comme gibiers au Québec, sauf pour la chasse à la bécasse. La grenaille non toxique est également obligatoire pour la chasse à la tourterelle triste. Dans les réserves nationales de la faune, il est interdit de posséder de la grenaille de plomb pour la chasse y compris pour la chasse aux oiseaux migrateurs et aux espèces d’oiseaux terrestres considérés comme gibiers. Afin de réduire l’exposition aux contaminants, il faut enlever la grenaille de plomb avant la cuisson des oiseaux qui ont été chassés avec ce type de grenaille. On doit aussi, toujours avant la cuisson, enlever la peau et la graisse des oiseaux qui se nourrissent de poissons.