/opinion/blogs/columnists
Navigation

Pas bon pour les cardiaques!

World Series - Los Angeles Dodgers v Houston Astros - Game Five
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien entraineur du Canadien Claude Ruel a toujours dit «qu’il n’y en aurait pas de facile». Sauf aujourd’hui, où on pourrait ajouter «mais tellement excitant».

Le cinquième match de cette classique d’automne vient de passer à l’histoire. Qui aurait osé penser que les Astros auraient marqué quatre points en cinquième manche, dont les trois derniers après deux retraits sur un coup de circuit contre Clayton Kershaw. Sans aucun doute, il y a eu plusieurs décisions douteuses de la part des gérants, mais mettons cela de côté.

Souvent dans le monde du sport, ce sont les petits jeux de base qui vous font perdre un match. La foule est tellement bruyante à Houston que les entraîneurs au troisième but ne doivent pas communiquer vocalement mais en utilisant leurs mains pour diriger les coureurs.

L’entraineur des Dodgers ne l’a pas fait ainsi, empêchant Chris Taylor de venir marquer sur un ballon au champ droit. Placez-vous dans la position du coureur. La foule hurle. Est-ce que vous entendez l’entraineur crier « go ou no ».

À la reprise, on entend l’entraîneur dire de peine et de misère « go ». Mais s’il utilise ses mains, il vient marquer facilement car le relais était hors cible. Le match est sans aucun doute l’un des plus excitants de l’histoire de la Série mondiale.

Les performances des joueurs des deux équipes ont été formidables. Souvent, il y a des amateurs de sport qui mettent en doute le désir de vaincre des athlètes. J’espère que cette série vous prouve le contraire!