/sports/fighting
Navigation

Adonis Stevenson en vedette au Centre Vidéotron le 27 janvier

Adonis Stevenson
PHOTO D'ARCHIVES, AFP Adonis Stevenson

Coup d'oeil sur cet article

Le combat tant attendu par les amateurs du Québec pourrait finalement bel et bien avoir lieu. Le champion du monde WBC des mi-lourds, Adonis Stevenson, remontera dans le ring le 27 janvier au Centre Vidéotron, mais on ignore encore l’identité de son adversaire.

En début d’après-midi, le promoteur Yvon Michel nous confirmait au sortir d’une rencontre avec les dirigeants de l’amphithéâtre de Québec que Stevenson allait enfin se frotter à son aspirant obligatoire qu’est Eleider Alvarez. Selon lui, il ne restait que «quelques détails» à régler avant que le tout ne soit officiel.

Or, Alvarez pourrait encore devoir passer son tour, selon ce qu’une source près du dossier nous a révélé en fin de soirée. La possibilité d’un duel contre le Suédois Badou Jack, ancien champion chez les super-moyens, figurerait même dans les cartons. Une conférence de presse doit avoir lieu d’ici une quinzaine de jours. Peu importe qui se mesurera à Stevenson, Michel promettait un gala de grande envergure.

«Ce sera sans doute le plus gros événement jamais présenté à Québec et l’un de nos plus gros organisés au Québec. Le Centre Vidéotron et la ville de Québec sont des endroits parfaits pour tenir ce genre d’événement», a lancé le président de GYM en entrevue téléphonique.

Week-end idéal

Au cours des dernières années, les galas tenus dans la Vieille Capitale sont souvent entrés en conflit avec d’autres grands événements sportifs, quand ce n’était pas simplement un manque d’intérêt en raison de la notoriété discutable des adversaires du détenteur de la ceinture des 175 lb.

«En plus, il n’y pas de match du Canadien ce samedi soir-là puisque c’est le week-end du match des étoiles [dans la LNH]. Je suis convaincu que l’on va attirer la plus grosse foule pour un gala au Centre Vidéotron. C’est le week-end parfait», a renchéri Michel. 

Si Alvarez (23-0, 11 K.-O.) grimpe sur le ring le 27 janvier, il se sera écoulé plus de deux ans depuis sa victoire aux mains de Isaac Chilemba qui confirmait sa position de numéro un à la chasse au titre de Stevenson (29-1, 24 K.-O.).

Depuis, le Colombien d’origine a dû ronger son frein, conservant sa fiche immaculée en quatre sorties grâce à des victoires notamment contre Lucian Bute et Jean Pascal. Stevenson, lui, n’a mis les gants que deux fois depuis novembre 2015, son dernier combat remontant au 3 juin au Centre Bell, où avait terrassé Andrzej Fonfara dès le deuxième round.

Zewski sur la carte 

Selon Michel, le Trifluvien Mikaël Zewski (28-1, 21 K.-O.) sera de la partie, de même que Sébastien Bouchard (15-1, 5 K.-O.), s’il est remis de l’opération au biceps droit qu’il a subie au mois de septembre.