/news/society
Navigation

Réseaux sociaux: les jeunes sont-ils suffisamment prudents?

Réseaux sociaux: les jeunes sont-ils suffisamment prudents?
Photo Archives / Reuters

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – Plus de 1,2 milliard de personnes utilisent chaque jour le réseau social Facebook à travers le globe. Bon nombre de ces utilisateurs sont des jeunes. Ils y sont en nombre suffisamment préoccupant pour que les policiers de Trois-Rivières, en Mauricie, augmentent leur présence dans les écoles. Une brigade de 10 policiers va donc à la rencontre de tous les élèves de sixième année.

Uniquement dans la classe de l'école Saint-Sacrement, plus de la moitié des élèves a un compte Facebook. Selon l'Institut Ipsos, les jeunes de 13 à 19 ans passent en moyenne 13 h 30 par semaine sur internet. Chez les 7 à 12 ans, c'est 5 h 30, même 3 h 40 chez les 1 à 6 ans.

Les policiers parlent de confidentialité, de sexto, de cyberintimidation avec les jeunes, afin de les sensibiliser aux dangers de la toile. «Ils n'étaient pas au courant comment fonctionnent les paramètres de confidentialité et s'ils étaient protégés quand ils publient quelque chose sur Facebook», a indiqué l'enseignante Line De Jean.

Les conseils du policier Thomas Dionne ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Plusieurs ont tout de suite vérifié leur compte Facebook et réalisé que leurs paramètres de confidentialité n'étaient pas activés ou encore qu'ils ne connaissaient pas personnellement plusieurs de leurs «amis» Facebook.