/travel/destinations
Navigation

Périple dans les caraïbes

Le navire <i>Equinox</i> de Celebrity Cruises.
Photo courtoisie, Celebrity Cruises Le navire Equinox de Celebrity Cruises.

Coup d'oeil sur cet article

MIAMI, Floride | Naviguant toute l’année sur les eaux turquoise des Caraïbes, l’Equinox de Celebrity Cruises a dû composer, cet automne, avec les violents ouragans qui ont semé la dévastation sur plusieurs de ses escales.

Si quelques îles demeurent inaccessibles à ce jour, d’autres n’ont que peu souffert. C’est vers ces dernières que s’est dirigée cette croisière de 11 jours dans les Caraïbes du Sud.

Planifié depuis plusieurs mois déjà, le voyage offrait la double opportunité de vérifier l’état des lieux, mais également de se familiariser avec les mesures mises en place lorsque de tels événements surviennent. De plus, il permettait de connaître les impressions de ceux qui étaient à bord pendant la tourmente, les membres du personnel. Ces derniers nous ont expliqué que les passagers, rassurés par les décisions du capitaine, étaient cependant fascinés de constater la lourdeur du temps lors des escales. Comme si les tempêtes s’étaient nourries de tous les vents, même les plus petites brises.

À bord du navire <i>Equinox</i> de Celebrity Cruises.
Photo courtoisie, Celebrity Cruises
À bord du navire Equinox de Celebrity Cruises.

Durant cette période, tous les navires de croisière présents dans les Caraïbes ont non seulement pu continuer à offrir leurs prestations et à débarquer des passagers dans des escales protégées, mais plusieurs ont également apporté leur aide aux sinistrés. C’est le cas de l’Equinox, comme le raconte la concierge destination, Hilde Sanderman : « Comme, après le passage d’Irma, tous les habitants de Barbuda avaient été évacués vers Antigua, l’équipage et plusieurs passagers ont aidé la Croix-Rouge. Ça s’est finalement avéré une très belle expérience pour tous. »

Plusieurs semaines plus tard, lors de notre escale, l’Equinox continuait à apporter son aide à cette population en débarquant des vivres, des outils, de l’eau. Un beau geste qui a ému de nombreux passagers qui ont d’ailleurs tenu à contribuer par des dons d’argent ou de vêtements.

 

Les escales

Comme tous les navires naviguant dans ces eaux, l’Equinox de Celebrity Cruises a dû modifier son itinéraire initial, mais a tout de même offert quatre jours en mer et sept escales dans des îles qui n’avaient que peu ou pas souffert des éléments déchaînés.

1. Nassau

Les magnifiques plages, les bâtiments coloniaux et les nombreuses attractions de la capitale des Bahamas n’étaient pas du programme initial, mais personne ne s’est plaint de visiter l’ancien repaire de Barbe-Noire et de ses pirates.

2. St Kitts

Ses paysages variés composés de douces collines vertes dominées par le mont Liamuga (1155 mètres), un volcan éteint dont l’escalade permet la rencontre des singes verts, en ont séduit plus d’un.

3. Martinique

L’île aux fleurs était pluvieuse lors de notre escale. Belle occasion d’apprendre la tragique histoire de Saint-Pierre, ville entièrement détruite en 1902 par l’éruption soudaine du volcan Montagne Pelée (1397 m) qui a tué 30 000 personnes en quelques minutes. Encore aujourd’hui, ce volcan, toujours en activité, est l’un des plus surveillés au monde.

4. Barbade

Avec ses plages idylliques (roses ou blanches) du côté Caraïbes et celles plus rocailleuses dont les vagues invitent au surf du côté Atlantique, la Barbade séduit à tout coup. Ici, pas de volcans, mais de nombreuses attractions dont la plus célèbre est sans doute Harrison’s Cave. Cette immense grotte calcaire que l’on traverse en tramway électrique nous permet d’admirer des stalactites, des stalagmites, des chutes et des piscines émeraude.

5. Sainte-Lucie

Il faudrait être totalement blasé pour ne pas succomber aux splendeurs de sa forêt tropicale luxuriante, de ses plages de sable blanc, de ses récifs de corail et de ses mythiques pitons (pics volcaniques), symboles de l’île.

6. Antigua

Reconnue pour ses ananas, plus petits et beaucoup plus sucrés que ceux que l’on connaît, l’île possède 365 plages (toutes publiques) que l’on dit être les plus paradisiaques des Antilles.

7. Miami

Port d’embarquement et de débarquement. Des excursions proposent de découvrir les nouveaux quartiers de cette ville effervescente.

 

Le navire

Construit en 2009, l’Equinox marie l’élégance, le confort et le modernisme. Long de 315 mètres et large de 37 mètres, ce navire possède 19 ponts et peut accueillir 2850 passagers et 1250 membres d’équipage. Il offre de nombreux espaces, dont certains vraiment très agréables, mais avis aux amateurs de silence, ce dernier s’y fait rare (si l’on excepte un tout petit espace au 16e pont).

La magnifique bibliothèque du navire <i>Equinox</i> de Celebrity Cruises, malheureusement très bruyante, surtout en soirée.
Photo Agence QMI, Lise Giguère
La magnifique bibliothèque du navire Equinox de Celebrity Cruises, malheureusement très bruyante, surtout en soirée.

Non seulement on y trouve des piscines et une piste de jogging, mais également un hammam, des bains à remous, un sauna et un centre de remise en forme. Son Aqua Spa est particulièrement impressionnant.

On privilégie davantage une ambiance relax et décontractée.
Photo courtoisie, Celebrity Cruises
On privilégie davantage une ambiance relax et décontractée.

En plus du Café Oceanview (buffet) et du restaurant Silhouette, ouverts à tous, quatre restaurants de spécialités exigent un léger supplément. Bars, disco, clubs et salles de spectacles ont de quoi satisfaire les oiseaux de nuit. Bien qu’appartenant à la Royal Caribbean, les navires de Celebrity ne misent pas sur les immenses glissades, les piscines à surf et autres attractions décoiffantes. On privilégie davantage une ambiance relax et décontractée.

Les restaurants à bord offrent un
décor somptueux.
Photo courtoisie, Celebrity Cruises
Les restaurants à bord offrent un décor somptueux.
La discothèque Quasar à bord du navire <i>Equinox</i> de Celebrity Cruises.
Photo Agence QMI, Lise Giguère
La discothèque Quasar à bord du navire Equinox de Celebrity Cruises.

 

La croisière en bref

Le type de croisière

  • Élégance à prix populaire. Cependant, si on calcule tous les ajouts proposés, on peut avoir une grosse surprise au moment de régler sa note.

Le prix

  • À compter de 1937 $ pour une cabine « Oceanview » ou 2125 $ pour une cabine avec véranda. Ce prix est par personne et il faut ajouter 158 $ pour les taxes et autres frais. Ce prix ne comprend pas les vols ni les transferts. De plus, il faut s’attendre à débourser à bord pour des forfaits boissons (entre 20 $ et 80 $ par personne, par jour), pour les restaurants de spécialités (autour de 50 $ par personne, par restaurant), pour le wifi (entre 24,95 $/h et 300 $ pour un service illimité), les excursions, les photos, etc.

Le plus

  • L’accueil chaleureux, amical, empressé et souriant des employé(e)s qui demeure constant tout au long de la croisière.

Le moins

  • L’incitation constante à la consommation (ça frise le harcèlement) et la difficulté d’obtenir des informations en français.

Bon à savoir

  • Moment de l’année le plus favorable : de décembre à avril. Cela dit, même si la période allant de la mi-août à la fin octobre est la saison des ouragans, de la chaleur et de l’humidité, aucune inquiétude, le navire peut s’éloigner des zones menacées.
  • Info : www.celebritycruises.com

* Notre collaboratrice était l’invitée de Celebrity Cruises.