/news/politics
Navigation

Qui gagne et qui perd au change ?

Coup d'oeil sur cet article

La situation des automobilistes à Montréal risque-t-elle de s’améliorer ou de se détériorer sous Valérie Plante ? Les amateurs de baseball devraient-ils pleurer la défaite de Denis Coderre ? Des experts identifient ceux qui gagnent et qui perdent au change avec l’élection de dimanche.

Gagnants

Pauvres et immigrants

Avec un accent sur le logement abordable et les transports en commun, les personnes à faible revenu sortent gagnantes de cette élection, croit Harold Chorney. Les immigrants récemment arrivés ont davantage à utiliser les transports en commun que le reste de la population, rappelle Sylvie Paré. Leur situation pourrait en effet s’améliorer pour eux... « si on arrive à trouver les fonds pour réaliser ces projets-là », nuance-t-elle.

Perdants

Tourisme et événements

« Ceux qui sont le plus déçus en ce moment sont probablement ceux qui partageaient la vision qu’avait Denis Coderre d’un Montréal visible sur la scène internationale. D’une métropole où se tiennent de grands événements, comme le 375e anniversaire. Ces événements ont attiré beaucoup de touristes », explique Chris Erl, doctorant en géographie à l’Université McGill. Reste que ce n’est pas tout noir ou tout blanc, argue Harold Chorney, professeur de politique à l’Université Concordia. Par exemple, l’ouverture de voies cyclables peut favoriser le cyclotourisme. « Ultimement, le tourisme dépend beaucoup de la force du dollar canadien », souligne-t-il.

Amateurs de baseball

Certains amateurs et promoteurs de baseball sont sans doute inquiets en ce moment, supposent plusieurs experts. « Certains vont peut-être se sentir perdants puisque Coderre semblait y tenir beaucoup et portait le dossier avec naturel », explique Sylvie Paré, professeure d’études urbaines à l’UQAM. Mais l’espoir n’est pas perdu pour eux puisque Valérie Plante a l’intention d’organiser un référendum sur le sujet. « Cela pourra peut-être assurer un montage financier plus adéquat et que cela ne finisse pas comme la formule E ».

Automobilistes

« Les automobilistes sont une catégorie qui sort perdante avec Projet Montréal puisqu’on s’attendra à l’ajout de contraintes pour eux, comme des dos d’âne et des réductions de limite de vitesse », explique Sylvie Paré. Aussi, l’ajout de voies cyclables exclusives signifie de retirer des voies et des places de stationnement pour les voitures. Reste qu’à long terme, tout le monde est gagnant si la congestion diminue grâce à l’augmentation des autres options de transport, comme le métro, croit toutefois Florence Junca-Adenot, professeure en études urbaines.

Pour ce qui est des banlieusards qui souhaitent prendre le transport en commun, impossible de dire s’ils seront perdants ou gagnants puisque ni Plante ni Coderre n’ont réellement abordé la question en campagne, s’entendent pour dire les experts.