/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Les humoristes et leur ego

Guy Nantel
Photo Jean-Francois Desgagnés Guy Nantel

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous vu la vidéo des humoristes présentant leur Festival du rire de Montréal ? C’est tellement prétentieux et grandiloquent que je pensais que c’était une parodie. Ces gens-là ne se prennent pas pour un 7 Up ! Leur ego est tellement gros qu’il va falloir agrandir les cadres de portes dans leurs futurs bureaux.

Propager la bonne nouvelle

Martin Petit et cie se posent en sauveurs (« Bonne nouvelle pour les paliers de gouvernement ! ») et se gargarisent avec les mots « valeur », « mission », « éthique ».

Comme si leur Festival était la meilleure invention depuis le pain tranché. Ou que l’achat d’un billet allait procurer un orgasme aux impuissants et faire marcher les infirmes. Alléluia, miracle, les humoristes sont là !

Respirez par le nez, les amis, vous n’allez pas régler le conflit israélo-palestinien ou éradiquer la famine en Afrique ! Vous avez juste décidé de planter Juste pour rire, de faire baisser la valeur de l’entreprise et de récupérer les meilleurs employés.

Ne nous faites pas croire, en plus, que vous êtes les Nouveaux Superhéros de la Probité.

Dans leur vidéo d’autocongratulation, les Jésus de l’humour se présentent comme des « leaders » dans plusieurs domaines... dont « la protection de la liberté d’expression ».

Ha oui ? Alors pourquoi aucun ne s’est porté à la défense de Guy Nantel ?

Le jour même où ils ont mis en ligne leur vidéo d’autocertification d’existence, Ti-Guy présentait un spectacle sous protection policière et suivi par un garde du corps.

Les Humoristes Unis étaient trop occupés à astiquer leur miroir pour tendre une main fraternelle à un collègue pogné dans la m... ? Ils avaient peur de se salir ?

L’affaire Nantel est gravissime. Aujourd’hui, on cloue un humoriste au pilori parce qu’il a effarouché le lobby féministe. Demain, ce sera un autre lobby intouchable qui voudra vous fermer la gueule, chers Humoristes Unis.

À la première montréalaise de Nantel, j’ai ri sans arrêt avec les quelque 1500 spectateurs. Vous savez quoi ? La blague sur Alice Paquet est la plus inoffensive de toutes ! Ses propos sur les religions sont mille fois plus cinglants !

C’est fou : Nantel pensait peut-être qu’il se ferait taper sur les doigts pour ses blagues sur les religieux radicaux, mais ce sont des ayatollahs féministes qui lui ont lancé une fatwa.

Pas à TLMEP

Hier, j’ai demandé à Guy A. Lepage s’il avait invité Guy Nantel à son émission. Il m’a répondu que non, et que ce n’était pas à cause du sujet « qui est très TLMEP », mais parce que son émission était overbooked (trop d’invités).

Mon ami Guy Perkins a posé la même question à Dany Turcotte sur Facebook. La réponse ? « Pour moi, on en a déjà assez parlé ! ».

Faudrait renommer l’émission : « Tout le monde en parle... juste assez, mais pas trop ».

Guy A. a le droit d’inviter qui il veut. Mais dimanche, à TLMEP, l’humoriste Martin Petit sera là pour « plugger » son festival. L’humoriste Jonathan Roberge sera là pour « plugger » son livre.

Et Guy Nantel ne sera pas là pour « plugger » la liberté d’expression.

J’ai le droit de trouver ça dommage.