/entertainment/movies
Navigation

Marc-André Grondin rêve de jouer dans un Western

L'imposteur
Photo courtoisie Marc-André Grondin dans la finale de L’imposteur.

Coup d'oeil sur cet article

Drame, comédie, horreur, action... Marc-André Grondin a touché à plusieurs genres depuis ses débuts. À 33 ans, le comédien rêve maintenant de jouer dans un western.

En entrevue au Journal, la star des films Goon, Les Affamés, Bouquet final et C.R.A.Z.Y. dit avoir toujours voulu explorer ce style cinématographique.

« Parce que c’est mon type de jeu : très intérieur. Clint Eastwood, sur un cheval, qui fait juste avoir les yeux pleins d’eau sans verser de larmes, ça m’émeut beaucoup plus qu’un acteur qui se met à brailler. J’aime la retenue. Il y a quelque chose de très touchant là-dedans. »

Marc-André Grondin sait qu’au Québec, ses chances sont minces de pouvoir tourner dans un western pur et dur. S’il ne réalise jamais son fantasme d’acteur, il pourra se consoler en disant qu’il a tenu la vedette d’une série aux accents « sergio-leonesques »: L’imposteur.

Une finale satisfaisante

Thriller policier d’abord et avant tout, L’imposteur prendra fin lundi soir à TVA. Le destin de Philippe/Youri sera scellé au terme d’une heure à haute tension, mariant action et émotion, qui clôturera de belle façon deux saisons riches en rebondissements réalisées par Yan Lanouette-Turgeon.

Marc-André Grondin gardera un excellent souvenir de L’imposteur. La série d’Annie Piérard, Bernard Dansereau et Étienne Piérard-Dansereau lui a notamment permis de remporter son tout premier trophée Artis au printemps dernier. Une victoire qui surprend toujours le principal intéressé.

« Parce que c’est un concours de popularité et parce que je n’ai jamais été un acteur “populaire”. Pas comme Guylaine Tremblay, anyway. Guylaine pourrait se filmer avec un iPhone, pis elle gagnerait un trophée, parce que les gens l’aiment. Ils aiment la voir. Ce n’est pas mon cas. On me dit tout le temps que je suis plate en entrevue ! »


TVA présente la finale de L’imposteur lundi à 21 h.