/en5minutes
Navigation

Quel est le meilleur insecte comestible?

Quel est le meilleur insecte comestible?
freshidea - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

*Cet article a été écrit suite à l'appel à tous paru sur Facebook plus tôt cette semaine. Abonnez-vous à la page En 5 Minutes pour suggérer vos questions scientifiques!

Les journaux font régulièrement des nouvelles avec ça: dans le futur, l’humanité devra manger des insectes.

Réprimons ensemble notre haut-le-coeur à l’idée de manger des insectes, simulons que ce futur est déjà là (pas difficile avec Trump dans le portrait) et faisons semblant de nous intéresser à l’apport nutritif de ce qu’on mange. Car on le sait que, futur dystopique ou non, tout le monde va continuer à manger des chips en prétendant que des chips, c’est des patates, donc une portion de légume.

Quel serait l’insecte au meilleur rapport poids/apport nutritif? Lequel nous en donnerait le plus pour notre argent?

C’est notre jour de chance: un rapport de l’ONU paru en 2013 nous explique tout ce qu’il faut savoir sur les insectes comestibles.

Mais bien sûr, puisque tout est compliqué dans la vie, il n’y a pas un seul insecte qui trône au sommet de la pyramide des valeurs nutritionnelles. Car non seulement la méthode de préparation influe sur la valeur nutritionnelle (ce qui est le cas de tous les aliments), mais également le stade de développement de l’insecte.

Si on se fie uniquement à l’apport énergétique (les calories), c’est la fourmi Oecophylla qui, sous forme crue, clanche tout avec 1272 kilocalories par 100 grammes. Le deuxième insecte est la termite adulte, sans ailes, séchée et réduite en farine: 100 g de farine de termites donne 535 kilocalories.

 

En regardant le taux de protéines, question de satisfaire les fans de fitness, c’est l’ordre des hyménoptères, comprendant les abeilles, les guêpes et les fourmis (une grosse gang). Ils comptent entre 13% et 77% (!) de protéines, qu’ils soient adultes, pupes, larves, ou même encore juste des oeufs.

Mais «entre 13% et 77%», ça ressemble un peu trop au registre de lecteurs de Tintin; trop large, c’est comme trop mince. Ce sont les hémiptères (cigales, pucerons, cochenilles et punaises, notamment) qui sont l’ordre d’insectes avec le taux général de protéines le plus élevé: entre 42% et 74%.

Le souper est servi!
radub85 - stock.adobe.com
Le souper est servi!

 

Mais ces pourcentages sont plutôt abstraits. Pour donner une idée de grandeur, 100g de boeuf cru contient entre 19% et 26% de protéines, alors que 100g du criquet chapuline renferment entre 35% et 48% de protéines. Les insectes semblent donc généralement avantageux pour les amateurs de shakes.

Parlons maintenant argent. Parmi les avantages de l'entomoculture (le bon mot pour parler d'élevage d'insectes), il y a le bas coût. Cependant, une visite rapide du web permet de constater que ça ne semble pas être le cas. Sur ce site web, un quart de livre de farine de grillons coûte 16,50$. À ce prix, un kilo de farine revient à 145,50$! Mais il faut considérer que la farine de grillons n'est pas une farine ordinaire; c'est de la farine bourrée de protéines. Le plus proche équivalent n'est pas de la farine de blé, mais plutôt de la viande. Ainsi, en ne comptant que les protéines, la farine de grillons revient à 0,34$/g de protéine, ce qui se compare avantageusement aux viandes de qualité, comme du filet mignon.

Alors, êtes-vous prêt pour le futur?