/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Denys Arcand

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs

Denys Arcand
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Denys Arcand

Coup d'oeil sur cet article

Des policiers

Denys Arcand
Photo d'archives, Jacques Nadeau

Denys Arcand, 34 ans, à l’époque du film Gina (Céline Lomez), son troisième long métrage en carrière après le succès de Réjeanne Padovani et de La maudite galette – trois films policiers –, un genre auquel il revient présentement. Le cinéaste avait aussi déjà tourné une douzaine de documentaires à l’ONF.

Après Le Crime, Le Déclin

Denys Arcand
Photo d'archives

Automne 1985. Denys Arcand et son illustre moustache qui serait, dit-on, comme les cheveux de Samson, le secret de sa force sur les plateaux de tournage ! Il venait de terminer Le crime d’Ovide Plouffe (avec Gabriel Arcand, son frère) et il démarrait l’extraordinaire aventure du Déclin de l’empire américain.

Jésus de Montréal

Denys Arcand
Photo d'archives, Gros D’Ailon

Le cinéaste sur le plateau du film Jésus de Montréal, sorti en 1989. Le long métrage, considéré comme un des meilleurs films canadiens de tous les temps, rafla notamment 13 prix Génie canadiens et deux prix au prestigieux Festival de Cannes.

Aux Oscar

Denys Arcand
Photo d'archives

Avril 1989. Arcand avait de quoi sourire, son film Jésus de Montréal était partout encensé et même en nomination aux Oscar dans la catégorie du Meilleur film dans une langue étrangère. Cette même année, il signait l’adaptation et la mise en scène des Lettres de la religieuse portugaise pour le Théâtre de Quat’ Sous.

Grand montréalais

Denys Arcand
Photo d'archives, Gilles Lafrance

En 1991, il y a plus de 25 ans, Denys Arcand, toujours porté par le succès de Jésus de Montréal, participait au tournage du film Montréal vu par..., dans le cadre du 350e anniversaire de Montréal. L’année précédente, on l’avait intronisé à l’Académie des Grands Montréalais.


► Denys Arcand, 76 ans, termine le tournage de son nouveau long métrage, un « faux drame policier » intitulé Le Triomphe de l’argent, l’histoire d’un livreur aussi docteur en philosophie qui tombe sur une scène de hold-up qui a mal tourné et se retrouve avec deux sacs remplis d’argent. Le livreur est joué par Alexandre Landry (Gabrielle). Une grosse distribution qui compte aussi Louis Morissette, Maripier Morin,


► Maxim Roy, Florence Longpré, Yan England, Vincent Leclerc, Eddy King, Rémy Girard et Pierre Curzi. Sortie prévue en 2018. Un film produit par Denise Robert (Cinémaginaire).