/sports/fighting
Navigation

Artur Beterbiev lance un défi à Adonis Stevenson

Artur Beterbiev
Photo d'archives Agence QMI, Sébastien St-Jean Artur Beterbiev

Coup d'oeil sur cet article

Artur Beterbiev ne s’en cache pas : il rêve d'unifier les titres. Et c'est la ceinture appartenant à Adonis Stevenson qu'il convoite.

Après avoir remporté le titre IBF des poids mi-lourds le week-end dernier, Artur Beterbiev est sur un nuage.

«J’ai réalisé un rêve en gagnant cette ceinture. J’en suis très heureux», a-t-il dit avec un grand sourire en entrevue exclusive à TVA Sports, lundi.

Deux jours plus tard, le Russe pense déjà à son prochain combat. Beterbiev ne s’en cache pas : il rêve d'unifier les titres. Et c'est la ceinture appartenant à Adonis Stevenson qu'il convoite particulièrement.

Il lance donc un appel au champion actuel.

«Je suis prêt pour Adonis. Ce n’est pas personnel, c’est seulement sportif. Je veux simplement une autre ceinture», a-t-il indiqué.

Mais avant d'en arriver là, il sait qu'il doit d’abord affronter son promoteur, le Groupe GYM, devant la cour.

Il espère que le juge lui donnera raison et qu'il sera libre de s’entendre avec un autre promoteur.

«Je veux signer un nouveau contrat avec un autre promoteur», a-t-il soutenu.

Le boxeur de 32 ans espère que le dossier se réglera avant Noël et qu'il pourra rapidement défendre son titre pour la première fois.

Une année difficile

Par ailleurs, même s’il aime son sport, Beterbiev, comme bien d’autres pugilistes, espère que son fils ne va pas choisir la même voie que lui.

«C’est une vie difficile, je suis bien placé pour le savoir. Je ne veux pas la même chose pour mon fils.»

Sa femme avoue que la dernière année a été difficile à cause des démêlés de Beterbiev avec son promoteur. Elle se dit maintenant très soulagée.

«J'étais très heureuse de voir Artur l’emporter, car la dernière année a été très difficile. Je suis contente pour Artur et notre famille», a-t-elle affirmé.