/news/currentevents
Navigation

L’homme accusé d’avoir tiré avec une carabine à plombs sur des passants est libéré

Michel Prévost Bélisle aurait tiré à de nombreuses reprises sur les véhicules qui circulaient dans le stationnement séparant l'immeuble qu'il habite d'un édifice commercial.
Capture d'écran TVA Nouvelles Michel Prévost Bélisle aurait tiré à de nombreuses reprises sur les véhicules qui circulaient dans le stationnement séparant l'immeuble qu'il habite d'un édifice commercial.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | L’homme accusé d’avoir ouvert le feu, samedi, sur des passants dans un stationnement de Sherbrooke a été remis en liberté sous conditions, mardi.

Le suspect de 21 ans, qui a été formellement accusé lundi de possession d'une arme dans un dessein dangereux, devra respecter certaines conditions, dont celle de prendre rendez-vous avec les intervenants du Centre Jean-Patrice Chiasson spécialisé pour les gens aux prises avec certaines dépendances.

Samedi dernier, Michel Prévost-Bélisle a tiré plusieurs coups de carabine à plombs en direction de passants et de véhicules qui se trouvaient dans le stationnement de son immeuble de la rue King Ouest.

Heureusement, le jeune homme n’a causé que des dommages matériels; personne n’a été atteint par ses tirs.

L’homme devrait revenir en cour le 18 décembre prochain. Il pourrait faire face à de nouvelles accusations, notamment si des expertises menées sur la carabine permettent de la considérer comme une arme à feu.

- Avec la collaboration de Jean-François Desbiens