/24m/transports
Navigation

Un parcours poétique en diffusion dans le métro

La directrice générale de l'organisme de baladodiffusion Magnéto Zoé Gagnon-Paquin tenant une station Totémi.
FRÉDÉRIC T. MUCKLE/24 HEURES/AGENCE QMI La directrice générale de l'organisme de baladodiffusion Magnéto Zoé Gagnon-Paquin tenant une station Totémi.

Coup d'oeil sur cet article

Les passagers du métro de Montréal peuvent maintenant suivre un parcours numérique accessible par téléphone grâce à l’installation de 18 stations Bluetooth uniques en leur genre.

Le projet PoésiGo! réalisé par l’organisme de baladodiffusion Magnéto et le Festival de la poésie de Montréal, en collaboration avec la Société de transport de Montréal (STM), proposent aux Montréalais de visiter 18 stations de métro où ils pourront accéder à un poème interprété par un comédien et établi dans un univers sonore unique.

«Nous voulions faire des créations sonores qui mettaient en vedette la poésie québécoise [...] et trouver une façon d’amener cette poésie dans l’espace public, a expliqué la directrice générale de Magnéto, Zoé Gagnon-Paquin. C’est là que nous avons pensé à l’amener dans les transports en commun.»

Pour participer au parcours, les utilisateurs doivent télécharger, puis ouvrir l’application Totémi, avant de s’approcher d’une des stations qui prennent la forme de petits rectangles souriants situées sur ou tout près des loges des changeurs de billets.

Celles-ci diffusent leur signal jusqu’à vingt mètres autour de l’appareil pour permettre aux utilisateurs de débloquer les œuvres sonores sans avoir à passer les tourniquets.

Étant donné qu’une fois le poème débloqué, l’utilisateur peut écouter l’œuvre seulement lorsque connecté à internet, les 18 étapes du parcours ont été placées dans des stations de métro avec réseau.

La poésie transformée par le son

Selon Renée Gagnon, l’une des 12 poètes participant au projet, joindre un poème à une ambiance, des sons et un jeu de comédien peut être une bonne façon de transformer un poème en quelque chose de tout à fait unique.

«Quand il y a une vraie rencontre [entre le poème et l’univers sonore], ça peut vraiment faire une nouvelle œuvre », a résumé l’auteure du recueil «Des fois que je tombe».

La technologie Totémi, lancée il y a deux mois par l’entreprise suisse Talk To Me, est présentement utilisée dans quatre villes européennes sous différentes formes, dont un film interactif où les utilisateurs sont invités à suivre une histoire et parcourir la ville de station en station.

La STM a précisé qu’elle ne prévoyait cependant pas, à court terme, utiliser cette technologie à d'autres fins que le projet PoésiGO!.

Les 18 créations sonores seront diffusées jusqu’au 15 décembre dans le métro de Montréal et seront ensuite disponibles en ligne.