/news/currentevents
Navigation

Déontologie: amende pour 81 ingénieurs pour avoir triché

<b>Rosaire Sauriol</b><br />
Ex-VP de Dessau
Photo Mélanie Colleau Rosaire Sauriol
Ex-VP de Dessau

Coup d'oeil sur cet article

Quatre-vingt-un ingénieurs des firmes Dessau et Teknika HBA ont accepté de payer chacun à leur ordre professionnel une amende de 1000 $ minimum pour avoir servi de prête-noms dans le cadre de financement politique illégal.

Selon l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), les ingénieurs ou ex-ingénieurs ont fait des dons à des partis, entre 1998 et 2010, qui leur ont ensuite été remboursés par leur employeur.

« Le Bureau du syndic a constaté que ni la compétence professionnelle ni la diligence des ingénieurs concernés n’étaient en cause. Toutefois, la participation des ingénieurs en cause à une démarche de financement des partis politiques impliquant une contribution de leur employeur constitue (...) un acte dérogatoire à l’honneur et à la dignité de la profession », selon le communiqué de l’OIQ.

À nouveau les Sauriol

L’ancien vice-président de Dessau, Rosaire Sauriol, avait témoigné en 2013 devant la commission Charbonneau et sera entendu le 22 novembre prochain par l’OIQ, en compagnie de son frère Jean-Pierre Sauriol, ex-président de la firme.

Quant à Teknika HBA, la firme de génie-conseil a récemment changé de nom et s’appelle désormais Exp. Son président Normand Brousseau a été arrêté par l’UPAC en septembre dernier, en même temps que Franck Zampino, ex-bras droit du maire de Montréal Gérald Tremblay. M. Brousseau a notamment été accusé de fraude et corruption.

Ces règlements suivent ceux annoncés depuis un an pour les ingénieurs des firmes SNC-Lavalin et ses filiales, SM, Axor et Roche et ses filiales. Au total pour le moment, 295 ingénieurs ont reconnu leurs torts. Mais il reste encore quelques dossiers à traiter, nous a indiqué l’Ordre des ingénieurs (OIQ) sans préciser le nombre, ni les firmes impliquées.

Le montant de l’amende payée par chaque ingénieur est confidentiel, mais l’Ordre précise qu’elle est de 1000 $ minimum. De plus, l’infraction est inscrite au dossier de l’ingénieur.