/opinion/columnists
Navigation

Me demande ben...

Coup d'oeil sur cet article

Ça nous dérange, mais on s’en fout. C’est illogique, mais on est habitué.

Après 23 heures, il vous est interdit d’acheter de la bière ou du vin pour consommer à la maison sans avoir à conduire alors qu’au bar, où vous devez utiliser la bagnole, vous pouvez prendre un coup jusqu’à 3 heures du matelas. Ah bon !

Comme les plus riches de la restauration, les fast-food. McDo et les autres s’en stockent plein les poches, mais ils interdisent à leurs employés payés au minimal niveau d’accepter un sou de pourboire. À fond la caisse.

Un athlète payé à coups de millions qui passe à la télé et aux autres médias presque quotidiennement, et il lui manque une dent en plein milieu de la bouche.

C’est quoi cette mode de la barbe à la Capitaine Haddock même pas taillée pour des sportifs de haut niveau ? C’est-tu assez laid ?

POURQUOI ?

Devant votre téléviseur, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le coach au baseball porte un uniforme ?

Comme cette épidémie depuis quelques années des souliers bruns avec des complets bleus, gris, verts ou noirs. Ça jure, et pas à peu près.

Je ne comprendrai jamais pourquoi, à la station-service, près des pompes, il y a, à portée de main et faciles à voler, des litres d’huile à moteur et de lave-vitre, alors qu’il faut demander une clé pour aller à la toilette où il n’y a rien à voler ?

Pourquoi retrouve-t-on les planchers les plus glissants les jours de pluie ou de neige dans les centres commerciaux où circulent des gens aux chaussures mouillées ?

Pourquoi la moitié des vins au dépanneur ne sont pas buvables ?

Pourquoi les gants de boxe sont des mitaines ?

LA COCHE

  • « Pourquoi un paradis fiscal quand on peut rester ici... » (Netflix­­­)
  • Tellement ostineux qu’au lieu de se ronger les ongles, il se gratte les dents.
  • Jamais un joueur dans l’histoire du Canadien n’a porté le numéro 50. Pourquoi donc M. Molson ?
  • Montréal, ville criminalisée. Même le toit du Stade olympique est full patches.
  • Quelles ont été les premières paroles d’André Boisclair après une nuit au poste de police ? « Hey, taxi ! »

À DEMAIN

Si vous pouviez effacer un mot du dictionnaire, ce serait lequel ?