/misc
Navigation

Évitez les frustrations

Campeau
photo courtoisie Peu importe l’espèce visée, vous aurez de meilleurs résultats et moins de déceptions si vous effectuez les entretiens et la pratique nécessaires.

Coup d'oeil sur cet article

Il est navrant de constater les résultats obtenus par certains amateurs qui souhaitent prélever des gibiers ailés ou terrestres.

Avant de partir pour une journée de chasse ou pour une excursion, il est impératif de se préparer correctement, longtemps d’avance.

Un pro

Michel Martel, de la firme Armurerier Lavaltrie, répare et ajuste des armes depuis un quart de siècle. Il confectionne et machine également certaines pièces pour les fusils et les carabines de sa clientèle.

Selon cet expert, qui côtoie de nombreux adeptes de tous les calibres, il y a un fort pourcentage d’entre eux qui, même s’ils semblent déployer beaucoup d’efforts pour obtenir les résultats escomptés, donnent parfois l’impression de faire les choses à l’envers. Ces derniers font souvent appel à ses services pour un bris ou un dysfonctionnement en plein cœur de la saison ou pour un manque flagrant de précision.

M. Martel m’expliquait que plusieurs nemrods rangent leur carabine et leur fusil à la fin de l’automne pour ne les reprendre qu’au mois de septembre suivant.

À faire

La première étape qu’il faut effectuer au printemps est un nettoyage de fond en comble. Par la suite, il faut vérifier l’état et le bon fonctionnement des pièces mobiles et structurales. En cas de doute ou si l’on constate un problème, on doit consulter un armurier réputé qui corrigera la situation.

La deuxième étape consiste, au cours des mois d’été, à se rendre le plus fréquemment possible au champ de tir pour y peaufiner ses techniques. En vous pratiquant ainsi, vous vous familiariserez davantage avec votre calibre, vous accroîtrez certainement votre niveau de précision, vous développerez des motions plus fluides, vous varierez les positions de tir, etc.

À refaire

Si vous avez tiré de nombreuses boîtes de munitions au cours des mois chauds, vous avez intérêt à effectuer un autre nettoyage avant le début de la saison.

Michel aime bien utiliser l’exemple d’un moteur de voiture qui baigne dans l’huile. Ce lubrifiant peut durer relativement longtemps si l’on ne se déplace pas beaucoup avec l’automobile. En revanche, si l’on roule le moindrement, cette dernière devra être vidangée à l’occasion afin d’éviter d’éventuels problèmes mécaniques.

Pensez-y

Après chaque utilisation, les propriétaires d’arme à feu devraient passer une brosse de laiton de la bonne dimension dans le canon de son flingue pour enlever les résidus de poudre et mettre un frein à la formation de

corrosion qui pourrait grandement affecter le niveau de précision.

Pour ce qui y est des fusils, il faut retirer l’étrangleur du canon, car il s’y forme fréquemment de l’humidité. Idéalement, on le dévisse, on l’assèche et avant de le remettre en place, on applique une graisse qui empêchera les métaux de fusionner ensemble dans la rouille.

Il ne reste plus qu’à peaufiner votre précision, qui s’améliorera avec le temps et la pratique.

En agissant de la sorte, vous serez sur la coche, comme le dit si bien l’expression populaire.

Pour en savoir plus, composez le 450 586-1305 ou visitez le site www.armurierlavaltrie.com.

De tout pour tous

Comme vous le savez, nul n’est censé ignorer la loi. Il faut donc prendre quelques minutes à l’occasion pour relire le Guide des principales règles de chasse sportive au Québec. Bien que la très grande majorité des nemrods soient respectueux des règles, il y a certains individus qui sortent volontairement des rangs. Lors des différentes opérations menées par les agents de protection de la faune au cours des six dernières années, ces derniers ont remis annuellement en moyenne 387 constats pour des armes chargées dans des véhicules, 109 pour avoir chassé sans dossard orangé et 51 pour possession d’une arme chargée la nuit dans un endroit fréquenté par le gibier. Pour consulter les diverses législations, jetez un coup d’œil au site http://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/

Sécurité

Un chasseur sécuritaire, responsable et respectueux cherche non seulement à récolter le gibier qu’il convoite, mais aussi à le faire proprement et efficacement en accord avec le code de comportement du chasseur. La chasse au moment du tir est l’occasion d’appliquer vos connaissances et votre jugement dans des mises en situation illustrées par des images regroupées par espèce. Pour tester vos aptitudes, lorgnez du côté du site http://momentdutir.com/