/investigations
Navigation

Marc Bibeau, «comme le patron»

Marc Bibeau
Photo d'archives Marc Bibeau

Coup d'oeil sur cet article

Les anciens députés libéraux Bernard Brodeur et Robert Benoit ont réitéré mercredi que Marc Bibeau mettait beaucoup de pression sur les membres du Parti libéral du Québec pour le financement politique. M. Brodeur affirme même qu’il se comportait en véritable patron du parti.

« On dirait qu’il voulait avoir une certaine autorité auprès de l’ensemble des députés à propos du financement et il se comportait comme tel, comme celui qui était le patron », a-t-il dit sur les ondes de la station de radio 98,5 mercredi midi.

Objectifs de financement

Notre Bureau d’enquête révélait mercredi matin qu’au début des années 2000 M. Brodeur avait rencontré l’argentier du PLQ de l’époque, M. Bibeau.

Ce dernier lui aurait fait comprendre que s’il voulait rester député à la prochaine élection, il devait atteindre ses objectifs de financement, soit environ 40 000 $.

« Seul, sans la présence du premier ministre, il se comportait comme le patron. J’ai présumé, c’est une présomption, qu’il avait l’aval du chef également pour nous dire une chose comme ça », a-t-il souligné au micro de Bernard Drainville.

Pressions démesurées

Son ancien collègue, le député Robert Benoit, confirme également avoir subi des pressions, en 2003.

« Il y a eu des pressions. Mais, dans mon cas, je quittais et je suis indépendant de fortune, donc c’était relativement facile de dire à M. Bibeau : “Merci bonsoir”, a-t-il expliqué au Journal.

« Mais je me mets à la place de Bernard Brodeur, qui avait une jeune famille, il avait fermé son bureau de notaire, il faisait un bon travail dans son comté. Il fallait qu’il soit réélu. La pression était sûrement démesurée, contrairement à la mienne », explique M. Benoit.

Robert Benoit a été président du PLQ de 1985 à 1989 et adjoint parlementaire de Robert Bourassa de 1989 à 1993.

« Ça faisait 13 ans que j’étais dans le portrait [à l’arrivée de M. Bibeau] et je n’ai jamais compris comment il a été capable de se faufiler aussi haut aussi rapidement. »