/lifestyle/food
Navigation

Quatre restaurants mexicains pour les mordus d’insectes

Coup d'oeil sur cet article

ll est possible de manger des vers, sauterelles, criquets, grillons, fourmis volantes et du caviar de moustiques dans une poignée de restaurants mexicains à Montréal. Quatre chefs passionnés de ces bestioles riches en protéines veulent faire découvrir des saveurs surprenantes de leur pays, mêlées à ce qu’il y a de meilleur dans la tradition culinaire mexicaine.

Ta Chido Snack-bar mexicain

Le taco Azteca Ta Chido Snack-bar mexicain contient des chapulines, des criquets de la 
région d’Oaxaca.
Photo courtoisie
Le taco Azteca Ta Chido Snack-bar mexicain contient des chapulines, des criquets de la région d’Oaxaca.

Le restaurant Ta Chido, situé dans le Mile-End, offre son délicieux « taco Azteca », composé d’une couche d’épinards, du guacamole, des tranches de nopal (cactus), des chicharrones (couenne de porc frite) et les fameux chapulines, soit des criquets de la région d’Oaxaca.

Ils sont assaisonnés à l’ail, au chipotle ou même au sel et à la lime et sont bien en évidence dans le plat. Ce taco à la portion généreuse s’harmonise parfaitement avec un verre de mezcal, que l’on peut siroter avec des tranches d’orange baignées dans un sel de vers de Maguey. Ce restaurant à la décoration colorée, qui contient une impressionnante collection de figurines, a comme spécialité la torta (gros sandwich chaud), les quesadillas et tacos. Bref, on y retrouve le meilleur de la cuisine mexicaine, à bon prix.

► 5611, avenue du Parc, métro Laurier

La Selva

Dégustation avec des criquets au restaurant La Selva.
Photo La Selva
Dégustation avec des criquets au restaurant La Selva.

Le restaurant La Selva offre un concept de dégustation d’insectes vraiment intéressant à essayer entre amis. Chaque dimanche soir, on peut y accueillir un groupe de dix personnes pour un repas gastronomique de six services au cours duquel on sert des bestioles de l’entrée au dessert. Chaque assiette, à la présentation impeccable, est une surprise et une recette mexicaine réinventée.

Pour ceux qui ont des barrières psychologiques à la vue d’un criquet dans son plat, les insectes sont bien dissimulés. « On les mange sans les voir et les gens préfèrent cela », fait savoir le chef Ali David Caro Garcia. On inclut, par exemple, les sauterelles dans les tortillas, la vinaigrette et les sauces, et on cuisine des boulettes faites de grillons. M. Garcia utilise aussi de la farine de grillons et concocte des crèmes brûlées avec des fourmis volantes mêlées au sucre. « On a inventé quelque chose de vraiment bon et ça goûte la vanille », affirme-t-il.

Dans la cuisine, on joue avec les saveurs traditionnelles de toutes les régions du Mexique et on inclut également aux plats des vers de farine, scarabées, chicatanas (fourmis tropicales), larves d’agave, du caviar de moustiques (ahuautle) et, parfois même, des scorpions moulus.

Le menu dégustation est de 35 $ et il est possible de commander les plats en versions végétarienne et végane. Ce restaurant, qui sert des tacos aux goûts raffinés, mais aussi du steak, porc, canard et de la pieuvre, se définit par une cuisine authentique. Situé en plein cœur du Plateau-Mont-Royal, il est un « Apportez votre vin ».

► 862, rue Marie-Anne Est, métro Mont-Royal

Le Caifan

Certains tacos du restaurant Caifan contiennent des insectes, comme cette tostada aux chapulines, des criquets de la région d’Oaxaca.
Photo Caroline Levesque
Certains tacos du restaurant Caifan contiennent des insectes, comme cette tostada aux chapulines, des criquets de la région d’Oaxaca.

Cette taqueria dite « de luxe », qui a ouvert ses portes il y a un an sur la rue Beaubien, rend hommage à la cuisine préhispanique en intégrant des insectes dans certains de ses plats. En entrée, la riche tostada met bien en évidence les délicieux chapulines (criquets) d’Oaxaca avec notamment une douce marmelade de tomate, du fromage feta, de l’huile de piment guajillo, de la crème, de l’avocat et du radis.

« Les gens qui goûtent à la tostada pour la première fois la finissent au complet et aiment cela », indique le chef propriétaire, Eduardo Acosta.

On sert également dans certains plats du sel de sauterelles, des vers de Maguey (qu’on retrouve notamment dans les bouteilles de mezcal), des grillons bien d’ici, ou même des fourmis volantes déshydratées dans ses sauces et mayonnaises. Bien croquantes lorsqu’on les mange seules, celles-ci relèvent les saveurs des plats et donnent un goût épicé unique. En plus d’être extrêmement riche en protéine, manger des insectes est écologique: son élevage a un faible impact sur l’environnement.

« Avec les insectes, il n’y a pas d’hormones, c’est organique et il y a beaucoup plus de protéines que dans la viande, ajoute le chef, originaire de la ville de Mexico. C’est plus riche et à découvrir. »

Le restaurant a comme spécialité les tacos (notamment Al pastor, porc effiloché ou bavette), les quesadillas, ou l’alambre avec bacon, fromage fondu et tortilla.

► 67, rue Beaubien Est, métro Beaubien

El sabor de México

Ce plat de cactus, criquets et bœuf du restaurant El sabor de México est offert sur demande.
Photo Caroline Levesque
Ce plat de cactus, criquets et bœuf du restaurant El sabor de México est offert sur demande.

Situé à Verdun, le restaurant El Sabor de México, sert un plat à déguster avec insectes, mais seulement sur demande spéciale, celui-ci n’étant pas sur le menu.

La délicieuse petite assiette préparée par la chef Ana Ramírez est composée de nopal (cactus) sur lequel on retrouve les fameux chapulines de Oaxaca, marinés dans une huile épicée, au goût fumé, et parfumé par le piment ancho. Du bœuf gratiné se trouve à l’intérieur des deux tranches de cactus. La portion est riche et s’accompagne parfaitement avec une boisson faite à base de mezcal, de sirop d’agave et de jus de lime, et dont le contour du verre a été trempé dans un sel de vers.

Tout simplement délicieux et abordable, ce restaurant propose des plats de cuisine traditionnelle mexicaine (mole, enchiladas, fajitas, tacos, chilaquiles, burritos ou tostadas) aux goûts raffinés.

► 5013, rue Wellington, métro Verdun ou de l’Église