/lifestyle/health
Navigation

Vivre 100 ans en santé et heureux

L’ouvrage québécois La vie intégrale réunit toutes les connaissances pour y parvenir

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Photo courtoisie, Éditons Gallimard Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour y arriver.

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois vivent de plus en plus vieux et on estime que le nombre de centenaires dans le monde passera de 451 000, en 2015, à plus de 3,6 millions en 2050. Mais comment parvenir à vivre 100 ans, en santé et heureux ? Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour y arriver.

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Photo courtoisie, Éditons Gallimard
  • Christine Michaud est l’un des auteurs.
  • Le scientifique Éric DuponT est l’instigateur du projet et coauteur.
  • Diane Bilodeau est biochimiste et titulaire d’un doctorat en physiologie. 
  • Le Dr Christian Fortin est coauteur. 

« L’approche intégrale c’est un mode de vie, dans le fond, qui favorise la santé et le bonheur », résume le Dr Christian Fortin, médecin de famille chez MédicAxion, qui partage notamment l’écriture du livre* avec l’instigateur du projet, le scientifique Éric Dupont.

« On dit : vous avez une vie intégrale si vous ne vous occupez pas seulement de la nutrition dans votre vie, mais que vous bougez aussi, que vous connaissez c’est quoi le stress et l’importance du sommeil, entre autres », explique-t-il.

Pour tout le monde

L’ouvrage en est un de vulgarisation basé sur des données scientifiques, spécifie le médecin. Tous les grands thèmes de la santé y sont abordés.

« Il existe des dizaines de livres sur la nutrition, sur l’activité physique, sur la psychologie, sur le stress, énumère Dr Fortin.

Mais il n’y a aucun livre qui intègre tout ça. C’est ce qui fait que notre livre est inédit. »

Mais que faut-il faire, au juste, pour tendre vers une vie intégrale ? Le Dr Christian Fortin a relevé pour Le Journal huit points que chacun d’entre nous peut mettre en application dès maintenant pour amorcer des changements bénéfiques dans sa vie.

*Éric Dupont, Christine Michaud, Diane Bilodeau et Christian Fortin sont coauteurs de La vie intégrale

Adopter le régime méditerranéen

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Illustration Fotolia

« C’est un excellent régime, qui est celui le plus près de nous. Il y a plusieurs études qui démontrent que ce régime-là augmente la longévité et diminue la mortalité de toutes causes. Et au niveau cardiaque, il n’a que des bienfaits aussi. La diète méditerranéenne réduit de 30 % le risque relatif, entre autres, d’accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque et de mort subite. C’est énorme. Et ce type d’alimentation là n’est pas si compliqué. Il comprend par exemple de l’huile d’olive extra-vierge, des noix, un peu plus de poisson, moins de viande rouge, et le vin, oui, avec modération. Deux verres par jour de préférence. »

Marcher 15 minutes par jour

« On cite une étude dans le livre où on dit, par exemple, que marcher d’un bon pas pendant 15 minutes tous les jours va diminuer la mortalité de toutes causes de 14 %. Trouvez-moi quelque chose d’aussi efficace que ça ! Évidemment, plus on fait de l’activité physique, c’est sûr qu’on va diminuer encore plus les risques de mortalité. Par contre, il faut prendre en considération qu’encore aujourd’hui, au Québec, on considère que 41 % des gens sont inactifs. Globalement, on est considéré “pas assez physiquement actif” si on ne fait pas d’activité physique qui équivaut à 30 minutes de marche rapide par jour, au moins cinq fois par semaine. »

Reconnaître son stress

« Il faut d’abord reconnaître le stress. Tout le monde est stressé, oui, et on en a besoin du stress [...], mais il faut faire la différence entre le stress aigu et le stress chronique. Le stress chronique, c’est un état où l’organisme est tout le temps en état d’alerte. Donc, tous les jours on se sent angoissé, stressé. Il y a différents symptômes, comme des tensions musculaires. À partir du moment où on reconnaît qu’on a un stress chronique, il faut aller chercher de l’aide, il faut en parler, et il y a différents outils pour le gérer. Le stress a un impact sur l’obésité, sur les défenses immunitaires, ça affecte notre système digestif... Ça a un impact réel sur l’ensemble de notre organisme. »

Avoir le sens de l’humour

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Illustration Fotolia

« Les gens qui ont le sens de l’humour vont vivre plus longtemps, et il y a des données scientifiques là-dessus. Une étude publiée dans la revue Psychosomatic Medicine en avril 2016 le démontre. En fait, le sens de l’humour agit sur tous les effets négatifs du stress. Par des mécanismes biologiques, le stress influence notre corps, et quelqu’un qui prend des moyens pour voir la vie d’une façon plus positive, comme l’humour, va diminuer son stress. »

Favoriser les émotions positives

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Illustration Fotolia

« Ce modèle mis au point par Martin Seligman, reconnu comme le père de la psychologie positive, serait susceptible de générer plus de bonheur dans notre vie et contribuerait aussi au maintien d’une meilleure santé. Le P pour les émotions positives, le E pour l’engagement, le R pour les relations, le M pour le sens que l’on donne à sa vie (meaning) et le A pour l’accomplissement. Par exemple, pour l’aspect Relations, avoir un bon réseau social est important. Quelqu’un qui vit seul et complètement isolé va vivre plus de stress et diminue ainsi sa longévité. À l’inverse, les gens qui ont beaucoup d’amis et de liens familiaux vont vivre plus longtemps et vont pouvoir trouver des moyens pour mieux contrôler le stress. »

Dormir au moins 7 heures par nuit

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Illustration Fotolia

« Le sommeil est essentiel pour garder une bonne santé, parce que le cerveau a besoin de récupérer pour intégrer tout ce qu’on a pu vivre dans une journée, tant au point de vue physique que psychologique. Il faut que notre organisme passe à travers quatre à cinq cycles d’environ 90 minutes chacun. Pour les adultes de 25 à 64 ans, c’est 7 à 9 heures de sommeil par jour qui sont recommandées. Même si on est un petit dormeur, il faut passer à travers un minimum de 4 cycles quand même. Autrement dit, ça ne peut pas être en bas de 6 heures par nuit. »

Faire son bilan de santé avec son médecin

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Illustration Fotolia

« C’est important de voir son médecin de façon ponctuelle pour faire un bilan de son état de santé. On sait que ce n’est pas facile dans notre réseau, les médecins sont submergés et s’occupent beaucoup du curatif, mais je rappelle l’importance de l’aspect préventif. On peut avoir un problème de santé, mais ne pas le savoir. Et notre but n’est pas seulement d’amener les gens à vivre plus vieux, mais aussi de diminuer les morbidités que les personnes développent en vieillissant, pour qu’elles vivent en meilleure santé. Au Canada, on est au 12e rang dans le monde pour l’espérance de vie à la naissance (moyenne de 82,2 ans), mais parfois, les dernières années de ces gens sont caractérisées par toutes sortes de problèmes de santé. »

Boire au moins 2,5 litres d’eau chaque jour

« Un être humain a besoin de 2,5 litres d’eau par jour pour sa survie. Si on n’a pas d’eau, on va vivre trois à quatre jours. Pour maintenir une bonne qualité de vie et, entre autres, diminuer les processus de vieillissement, boire une quantité recommandée d’eau va nous aider. Au Canada, le fait qu’on a de l’eau de bonne qualité fait d’ailleurs partie des raisons pour lesquelles on vit plus vieux. Il faut aussi dire que les Québécois dépensent 386 litres d’eau par jour en moyenne ; c’est le double par rapport à la plupart des pays d’Europe. Puisque l’eau est essentielle à la survie, et que ce n’est pas une ressource entièrement renouvelable, il faut aussi faire attention à notre consommation domestique d’eau par jour. »

La pyramide du régime méditerranéen

Un nouvel ouvrage québécois, La vie intégrale, propose une approche pour 
y arriver.
Illustration Fotolia