/weekend
Navigation

Le sketch n’est pas mort

Le sketch n’est pas mort
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Très peu d’humoristes, aujourd’hui, font des sketchs en spectacle. Forts de 30 ans d’expérience en personnages et en imitations, Daniel Lemire et Pierre Verville unissent leurs forces dans un nouveau one-man-show et remettent le sketch au goût du jour, dans une mise en scène signée Denis Bouchard.

Les deux grands amis, qui se sont connus aux Lundis des Ha ! Ha ! il y a 33 ans et des poussières, n’abuseront pas, toutefois, des costumes et des perruques : « Seulement quand c’est nécessaire », souligne Pierre Verville, un fan avoué de l’émission Like-moi !, qui fait presque tous les numéros avec son complice.

« On ne fait pas un show à deux pour faire chacun notre bout, ajoute-t-il. Moi, je ne fais plus de spectacles solos. Je l’ai fait, et je suis rendu ailleurs. À deux, c’est vraiment le fun, tu joues au ping-pong. Et le mariage des personnages à Daniel avec mes imitations, ça marche. »

Pierre Verville est un as de l’imitation. Il s’exerce à faire rire le public depuis 10 ans derrière le micro de l’émission de radio À la semaine prochaine. « Je joue toutes les semaines devant public. Ça m’a permis de ne pas rouiller », explique-t-il.

Se produire sur scène soir après soir représentait néanmoins un défi. « Après le premier show qu’on a donné, j’étais mort », dit-il en riant.

Bien qu’ils aient commencé à roder leur spectacle cet été, Daniel Lemire et Pierre Verville, réputés capables de s’avancer sur les sujets chauds de l’actualité, n’hésitent pas à retravailler leur spectacle chaque semaine. Des mises à jour qui leur permettent de « rester alertes » soir après soir.

Le sujet inévitable

Comme la plupart de leurs confrères humoristes qui lancent une nouvelle tournée cet automne, ils estiment que les affaires Salvail et Rozon constituent un sujet inévitable.

« On l’effleure, on n’a pas le choix, affirme Pierre Verville. Mais on ne fait pas 25 minutes avec ça. Et on fait attention. Il y a des victimes, là-dedans. Je faisais déjà Salvail dans le show. Mais on l’a retiré d’où il était... et on l’a rajouté ailleurs. »

Parlant d’actualité, Pierre Verville, qui promet d’imiter quelques chanteurs dans un contexte toujours comique, a dû ranger l’un de ses personnages phares au tiroir, la semaine dernière, quand Denis Coderre a perdu ses élections.

« Il y en aura d’autres, dit-il. Je m’en suis servi jusqu’à la fin. Même la semaine passée, on a fait un dernier coup de chapeau, à la radio. Et souvent, on pense qu’ils ne reviendront plus, mais deux ans plus tard, ils se représentent pour une autre affaire, alors ça me permet de sortir la voix des boules à mites. »


Daniel Lemire et Pierre Verville seront en spectacle le 22 novembre à Gatineau, le 28 novembre à Québec et le 3 décembre à Terrebonne. Pour toutes les dates : lemireverville.com.