/news/politics
Navigation

Les lames dans les avions font réagir à Ottawa

Celles de 6 cm et moins seront acceptées au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc québécois accuse le gouvernement Trudeau de sacrifier la sécurité des passagers des avions au profit d’un accommodement religieux en permettant les lames de six centimètres et moins à bord des appareils dès lundi prochain.

La communauté sikhe s’est réjouie de cette décision de Transports Canada, puisque certains pratiquants pourraient conserver sur eux leurs kirpans dont la lame fait moins de six centimètres.

« Le ministre des Transports est-il en train de nous dire que, pour lui, l’édit religieux est plus important que la sécurité des passagers ? », a déclaré lundi à la période de questions le bloquiste Xavier Barsalou-Duval.

À partir du 27 novembre, les lames de moins de 6 cm, comme ci-dessus, seront désormais acceptées à bord des vols intérieurs et internationaux, sauf aux États-Unis.
Photo Martin Chevalier
À partir du 27 novembre, les lames de moins de 6 cm, comme ci-dessus, seront désormais acceptées à bord des vols intérieurs et internationaux, sauf aux États-Unis.

 

Normes internationales

À partir de lundi, les lames de six centimètres et moins – à l’exception des lames de rasoir et des découpoirs – seront autorisées à bord des vols intérieurs et internationaux, sauf en direction des États-Unis.

Les compagnies aériennes sont tenues de s’y conformer.

Le ministre des Transports Marc Garneau a défendu sa décision, précisant qu’on vise à harmoniser les règlements canadiens avec les normes internationales.

« La révision des articles prohibés n’est pas un accommodement religieux. C’est simplement une reconnaissance que des lames de moins de six centimètres ne sont pas une menace pour la sécurité aérienne, a-t-il assuré. Il y a beaucoup de personnes qui aimeraient avoir un petit couteau, une lame, pour se faire les ongles ou pour différentes raisons. »

La liste des articles interdits de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) permet ce genre de lame. L’Union européenne, le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande autorisent les couteaux, les ciseaux et les outils de 6 cm ou moins à bord des avions depuis de nombreuses années.

Usage limité

L’expert en sécurité nationale Michel Juneau-Katsuya estime que l’usage d’une lame d’une telle longueur dans un dessein dangereux ne met pas en péril la sécurité des passagers.

« L’usage qu’on peut en faire est très limité et les dommages, peu substantiels. Je crois qu’on peut rassurer le grand public. Les mesures étaient quasi excessives », estime-t-il.

De son côté, le chef du NPD Jagmeet Singh, qui porte turban et kirpan, a salué les changements annoncés.

« Je ne doute pas que Transports Canada ait complété une évaluation exhaustive avant d’effectuer des modifications à sa liste des articles interdits », a-t-il déclaré.