/world/pacificasia
Navigation

[VIDÉO] Défection d’un soldat nord-coréen, des images spectaculaires rendues publiques

Coup d'oeil sur cet article

De dramatiques images ont été diffusées mercredi montrant la défection rare le 13 novembre d’un militaire nord-coréen franchissant en courant la frontière avec le Sud sous les balles des soldats du Nord.

Très grièvement blessé et secouru côté Sud, le militaire qui est passé au niveau de la «zone commune de sécurité» (JSA) à Panmunjom -seul secteur de la Zone démilitarisée (DMZ) où les deux armées rivales se font face- est toujours soigné dans un hôpital sud-coréen.

AFP

Le Commandement des Nations unies en Corée (UNC) a rendu publiques mercredi de spectaculaires images de vidéosurveillance montrant la fuite du militaire nord-coréen qui est poursuivi par d’autres soldats, dont un qui franchit même la ligne de démarcation militaire (LDM) avec le Sud, effectuant quelques pas avant d’hésiter et de s’en retourner au Nord.

Le militaire blessé est ensuite secouru par trois militaires sud-coréens qui se sont portés auprès de lui en rampant.

Il est très rare que des militaires nord-coréens passent au Sud par la JSA, qui est une attraction touristique majeure pour les étrangers visitant la Corée du Sud.

Les images montrent d’abord une jeep conduite par le défecteur roulant à vive allure sur une route totalement déserte menant au village frontalier de Panmunjom, avant de s’immobiliser près de la ligne de démarcation.

AFP

Le militaire sort du véhicule et s’élance en courant, poursuivi par plusieurs soldats nord-coréens qui lui tirent dessus.

AFP

Le colonel Chad Carroll, porte-parole de l’UNC a déclaré aux journalistes que les images montraient un garde «courant pendant quelques secondes au-delà de la LDM avant de repartir du côté Nord».

L’UNC a «demandé une réunion pour discuter de notre enquête et des mesures pour empêcher de telles violations futures», a-t-il ajouté en référence à cette incursion qui enfreint l’accord d’armistice de 1953.

«Les conclusions clés de l’équipe spéciale d’enquête sont que l’APC (Armée nord-coréenne) a violé l’accord d’armistice en tirant au-delà de la LDM et en franchissant temporairement la LDM», a-t-il ajouté.

Cette défection est intervenue à un moment particulièrement tendu dans la péninsule, en raison de la poursuite des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord.