/news/politics
Navigation

L’Assemblée nationale demande à Ottawa de reculer sur le kirpan à bord des avions

L’Assemblée nationale demande à Ottawa de reculer sur le kirpan à bord des avions
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L’Assemblée nationale a adopté, mercredi, une motion réclamant à Ottawa de reculer sur sa décision autorisant le port du kirpan et autres petits couteaux dont la lame mesure moins de 6 centimètres à bord des avions.

 

Seuls les trois élus de Québec solidaire ont préféré s’abstenir de voter en faveur de la motion déposée par la Coalition avenir Québec.

«La sécurité dans les avions, qui peut être contre ça? Mais il y a quelque chose de lâche avec cette motion de la CAQ à vouloir casser du sucre sur le dos des Sikhs sans oser l'avouer franchement», a dénoncé, sur Twitter, le député solidaire de Mercier, Amir Khadir.

 

«Ce qu’on a exprimé, c’est des préoccupations tout à fait légitimes à l’égard de la sécurité, il ne faut pas voir autre chose que ça», a assuré le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, à l’entrée du conseil des ministres.

«On n’en fait pas du tout, mais vraiment pas du tout une question d’identité religieuse, on en a fait strictement, et très strictement une question de sécurité», a-t-il ajouté.

Selon lui, il appartient maintenant au gouvernement fédéral d’expliquer comment la sécurité pourra continuer à être assurée à bord des avions.

Ottawa garde le cap

Invité à réagir en point de presse à la Chambre des communes, le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, s’est appuyé sur les avis obtenus par son ministère.

«Nos experts en sécurité nous ont clairement indiqué que les lames de moins de six centimètres sont sécuritaires. Je suis très satisfait, et d'ailleurs, c'est la même conclusion [à laquelle en sont arrivés] les experts en sécurité de plusieurs autres pays, et je parle maintenant des 28 pays de l'Europe.»

Le ministre fédéral entend d’ailleurs partager ces avis d’experts aux élus du Parlement québécois.

«Malheureusement, peut-être que les membres de l'Assemblée nationale n'ont pas accès à toute l'information que j'ai. Ça me ferait plaisir de partager ça avec eux», a ajouté le ministre Garneau.

– Avec la collaboration de Sarah Belisle, Bureau parlementaire


Ce que dit la motion adoptée par l’Assemblée nationale 

«Que l'Assemblée nationale exige du gouvernement fédéral qu'il revoie la directive de Transports Canada et maintienne l'interdiction du port d'un couteau ayant une lame de moins de 6 cm à bord des avions.»