/entertainment/comedy
Navigation

«Pas un pied de nez à Gilbert Rozon»

Andy Nulman
Photo BEN PELOSSE Andy Nulman

Coup d'oeil sur cet article

Confondateur de Just For Laughs, compagnie qu’il a quittée il y a trois ans, Andy Nulman a accepté de se joindre au nouveau Festival du rire, dont la première édition se tiendra l’an prochain. L’homme d’affaires a toutefois assuré au Journal qu’il ne faisait pas un pied de nez à Gilbert Rozon, et à Juste pour rire, en se joignant à un festival compétiteur.

« Gilbert était un partenaire et un frère plus que n’importe quoi, mentionne Nulman. J’ai quitté l’industrie de l’humour il y a trois ans pour partir ma propre compagnie. Quand j’ai vu ce qui s’est passé le mois dernier, je n’étais pas content du tout. J’étais même triste. J’ai passé 30 ans de ma vie là-bas. Ce n’est pas le fun quand tu vois que ton patrimoine est taché comme ça par un scandale. »

Depuis la tempête du mois dernier, Andy Nulman n’a eu que de brefs contacts avec Gilbert Rozon. « Nous nous sommes envoyé quelques textos. Mais ç’a été très court et vite ». Que pense-t-il des gens qui prétendent que les employés de Juste pour rire étaient sûrement au courant des agissements de Gilbert Rozon ?

« Ils ne sont pas hypocrites, répond Andy Nulman. Les gens étaient là pour faire leur job, pas pour être les anges gardiens de Gilbert. Ils devaient livrer la marchandise, les spectacles, les émissions. Ils n’avaient pas à prendre soin de la vie privée de Gilbert. »

Lancer un festival

Ces dernières semaines, Andy Nulman a été contacté par différentes compagnies qui voulaient son avis pour acheter le festival Juste pour rire. « On m’a demandé si je voulais m’impliquer avec eux pour l’achat de l’événement ».

N’ayant pas donné suite à ces demandes, le cofondateur de Just For Laughs a toutefois accepté d’aider bénévolement l’équipe du nouveau Festival du rire. « Je vais les conseiller sur ce qu’il faut faire pour lancer un nouvel événement ».

Alors que l’été 2018 renferme plusieurs éléments inconnus avec les festivals d’humour à Montréal, Andy Nulman est convaincu d’une chose : « peu importe ce qui se passera, les gens vont rire. C’est ça, l’important ».