/24m/city
Navigation

evenko suspend la vente des billets de Formule E

evenko a suspendu la vente des billets du prochain grand prix de Formule E en 2018 à Montréal en raison des incertitudes qui planent sur le lieu de l’événement

SPO-FORMULE-E
Photo d'archives Agence QMI, Joel Lemay

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse Valérie Plante a été alertée mercredi soir par un citoyen, au cours du conseil d’arrondissement de Ville-Marie, que le promoteur evenko avait déjà mis en vente les billets pour l’événement de 2018 en annonçant que le circuit sera au centre-ville de Montréal.

Or, Valérie Plante avait toujours dit qu’elle déplacerait l’événement sur le circuit Gilles-Villeneuve afin de ne pas affecter les citoyens et les commerçants du centre-ville.

«J’étais surprise d’apprendre en conseil que les billets sont en vente, a-t-elle réagi jeudi. On reçoit un peu d’informations de différentes sources, de différentes manières. On est en train de prendre connaissance de tous les dossiers.»

evenko a expliqué dans un communiqué transmis en fin de journée jeudi que les billets sont en vente depuis le lendemain de la dernière course de Formule E qui s’est tenue en juillet. «Au moment de mettre les billets en vente, les dates et le lieu du Montréal ePrix n’étaient pas remis en question», mentionne evenko dans le communiqué.

Denis Coderre était en effet toujours maire de Montréal et affirmait que la Formule E aurait toujours lieu au centre-ville en 2018, malgré la grogne des citoyens.

La mairesse prévoit rencontrer l’organisme à but non lucratif qui gère l’événement, Montréal c’est électrique (MCE), la semaine prochaine pour faire la lumière sur tout le dossier qui a suscité la controverse cet été.

Notre Bureau d'enquête apprenait d’ailleurs mercredi que la mairesse de Montréal pourrait décider de l’endroit où se tiendrait l’événement l’été prochain, bien que l’ex-maire Denis Coderre disait être obligé de le tenir au centre-ville de Montréal en raison des contraintes imposées par la Formule E.

Le patron de MCE, Sylvain Vincent, indiquait plutôt à notre Bureau d’enquête que le choix de Valérie Plante serait respecté. «La mairesse, c’est elle qui doit décider quoi faire avec la course et à quel endroit. Les gens de la FE sont des gens parlables, peu importe ce qu’il y a dans le contrat», avait déclaré Sylvain Vincent.

Il ajoute toutefois qu’une course sur le circuit Gilles-Villeneuve, comme le souhaite la mairesse, pourrait entraîner des frais supplémentaire pour modifier la piste en conséquence.