/entertainment/comedy
Navigation

Gala Les Olivier: «Je vise les cinq trophées» - Mariana Mazza

Gala Les Olivier: «Je vise les  cinq trophées» - Mariana Mazza
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

L’important, c’est de participer ? Très peu pour Mariana Mazza. On l’a citée dans cinq catégories au Gala Les Olivier, alors elle veut gagner les cinq.

« Ce serait stupide de dire que tu vas aux Olympiques pour ne pas avoir de médaille. Personne ne s’entraîne pendant des années pour seulement participer. Je vise la médaille d’or, je vise les cinq trophées », affirme avec franchise l’humoriste, qui fait tout un tabac depuis un an avec Femme ta gueule, son premier one-woman-show.

Dans une entrevue publiée samedi dans le cahier Weekend, Mariana Mazza dit ne pas comprendre cette retenue qui empêche des participants à un gala de dire haut et fort qu’ils veulent gagner.

« C’est quoi cette gêne ? C’est stupide les gens qui disent qu’ils s’en câlissent des trophées. Non, non, tu t’en câlisses pas. Moi, mon trophée pour le numéro Sable dans le vagin, je le croise une fois de temps en temps dans ma cave, et je me dis : j’ai quand même gagné un trophée avec un numéro qui était crissement vulgaire et solide. »

L’humoriste de 27 ans prend quand même soin de préciser qu’elle ne tombera pas en dépression si jamais son vœu ne se réalise pas.

« Si je ne les gagne pas, hey, je vais être heureuse pareil, parce que le lendemain, j’ai une salle pleine à Gatineau. Ça, c’est la motivation », soumet-elle.

Pour l’équipe

Néanmoins, Mariana Mazza aimerait repartir avec des Olivier, ne serait-ce que pour récompenser les membres de son équipe, à qui elle dit devoir une grande partie de son succès.

« Mon but n’était pas de tout écrire toute seule pour me faire le plus de capital. J’ai pris les meilleurs avec moi pour faire en sorte que le show soit le meilleur dans toutes les catégories, parce que l’humour est un travail d’équipe. J’écris tous mes textes, mais je les fais ponctuer par des gens incroyables. Non seulement, je veux les avoir, les trophées, je veux que tout le monde en ait un sur son foyer. »