/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Les tapons texteux: plus capable!

Coup d'oeil sur cet article

C’est une plaie. Un fléau. Un emmerdement de première classe. J’en ai ras le bol et je sais que je ne suis pas la seule.

Message aux tapons texteux qui sortent leur cellulaire en plein spectacle : je ne suis tout simplement plus capable de vous blairer ! Tel un Gilbert Sicotte en colère, j’ai envie de vous dire : « Je vais te casser, c***** ».

ARRÊTEZ DE LE SORTIR !

Mardi dernier, à la première d’Anthony Kavanagh au St-Denis, trois spectateurs autour de moi ont sorti leur cellulaire... et ont pris tout leur temps pour envoyer des textos.

WTF, vous êtes tellement MDR que vous devez absolument partager ça avec votre BFF ?

Vous deviez absolument envoyer des émojis de sapin de Noël à votre belle-mère ?

Ça ne pouvait pas attendre la fin du spectacle d’écrire à vos 23 suiveux sur Twitter pour leur dire à quel point vous avez ri aux blagues « très actuelles » de Kavanagh sur les totons d’Anne-

Marie Losique, le collier de noisetier de Marcel Lebœuf et le maire de Montréal Denis Coderre ?

C’est quoi, votre problème ? Vous avez un besoin irrépressible de vous sortir le cellulaire, comme Éric Salvail avait un besoin irrépressible de se sortir le moineau ? Vous non plus, vous n’êtes pas capable de « le » garder dans vos pantalons ?

Elle était où, l’urgence ? Vous étiez en train de faire une offre d’achat sur une multinationale en Asie ? Vous dialoguiez avec les grands de ce monde, Angela Merkel et Emmanuel Macron n’étaient pas disponibles plus tard ?

LES LUCKY LUKE DU CELL

Jeudi dernier, c’est au Théâtre du Nouveau Monde que j’ai failli péter ma coche. À la première de Vu du pont, pendant que François Papineau se tordait les tripes sur scène dans une scène particulièrement dramatique, un voisin de siège a sorti son cellulaire deux fois pour consulter ses courriels.

Heille, champion, le Lucky Luke du cellulaire ! Est-ce que tu te rends compte que tu fais suer tout le monde en dégainant plus vite que ton ombre ?

Quand un tapon sort son cellulaire au cinéma, ça me met en boule. Mais au moins, Angelina Jolie et Brad Pitt ne seront pas déconcentrés parce que le gars dans la troisième rangée éprouve le besoin urgent de consulter Météo Média pour savoir le temps qu’il va faire quand il sortira de la salle.

J’ai vraiment hâte au jour où toutes les salles au Québec seront munies de brouilleurs d’ondes pour empêcher les tapons texteux de se « le » sortir à tout bout de champ.

LA REVANCHE DE GUY NANTEL

En terminant, une petite note au sujet de Guy Nantel. À Tout le monde en parle dimanche, il a déclaré qu’il était « tanné de la gauche radicale haineuse ».

Oh mon Dieu, quel crime de lèse-majesté ! Bien sûr, il s’est fait traiter de tous les noms par les bien-pensants qui l’accusaient de parler à travers son chapeau, et d’inventer un phénomène qui n’existait pas.

Sauf qu’hier matin, quand La Presse a présenté un dossier sur la montée de l’extrême gauche au Québec... c’est Nantel qui a pu rire dans sa barbe.

J’avoue, elle est bien bonne !