/travel/destinations
Navigation

Désert de Sonora: sur la piste de «Road Runner»

Désert de Sonora: sur la piste de «Road Runner»
Photos courtoisie, Gilles Proulx

Coup d'oeil sur cet article

Peu de gens connaissent le désert de Sonora. Pourtant, c’est le plus vaste et de l’Amérique du nord. Disons que c’est le Sahara de l’Ouest. Son espèce la plus amusante, le grand géocoucou, un oiseau coureur, a inspiré le personnage de Road Runner. J’ai essayé plusieurs fois de photographier un spécimen, mais impossible : cette bestiole fuit à une vitesse déconcertante. Elle peut atteindre 42 km/h ! Non, elle ne crie pas bip bip !

Quelle belle route pour faire du vélo dans le désert ! Mais seulement tôt le matin, sinon gare au soleil
Photos courtoisie, Gilles Proulx
Quelle belle route pour faire du vélo dans le désert ! Mais seulement tôt le matin, sinon gare au soleil

Suis-je passé ici au mauvais moment ? J’y étais en automne. Mais tout le monde me dit : revenez en mars ! C’est au début du printemps que les immenses cactus candélabres (mesurant parfois 15 mètres et pesant 10 tonnes) fleurissent. Pour me fâcher, on m’a montré aussi de magnifique photos du ciel printanier électrifié, barré d’éclairs, parce que les orages sont fréquents à cette période pluvieuse, et plus spectaculaires qu’ailleurs. Des photographes viennent ici précisément pour attendre l’orage et tenter de capter le moment éclatant.

Ce puma a bien voulu m’accommoder en prenant la pose «vedette» pendant quelques secondes.
Photos courtoisie, Gilles Proulx
Ce puma a bien voulu m’accommoder en prenant la pose «vedette» pendant quelques secondes.

Je suis allé au musée du désert (Arizona-Sorora Desert Museum) pour admirer la flore et la faune animale qui vit ici un peu comme au parc Omega. Que d’émotion de voir des pumas et des mouflons de si près ! Anecdote : le mouflon essayait (vainement) de s’accoupler avec une femelle qui n’était cependant pas prête. Les visiteurs du parc restaient obstinément sur place dans l’espoir que ça se réaliserait. «Vous allez peut-être attendre trois jours avant qu’elle se décide !» nous a averti le guide. Autre déception : les coyotes ne sont moqués de nous et ne se sont jamais montré le bout du nez. N’oublions pas que cette bête fort belle représente pour l’Arizona un symbole identitaire semblable à ce qu’est le castor pour nous ; la preuve, c’est que l’équipe de hockey de Phoenix l’a adoptée.

Qui a dit que le désert était vide ? Celui de Sonora grouille de vie ! La végétation y est spectaculaire.
Photos courtoisie, Gilles Proulx
Qui a dit que le désert était vide ? Celui de Sonora grouille de vie ! La végétation y est spectaculaire.

La région regorge d’observatoires astronomiques en raison de la visibilité quasiment parfaite en raison de la sécheresse de l’air et l’absence totale de nuages. Très tôt le matin (avant la chaleur accablante) des cyclistes circulent sur les routes sinueuses bordées de cactus géants ! Voilà un décor qui change des abords du canal de Lachine ! Mais attention de ne pas se laisser prendre par la canicule de midi. Ça a beau être sec, vous allez cuire !