/sports/racing
Navigation

Kubica, le prochain coéquipier de Stroll ?

F1 In-Season Testing in Budapest - Day 2
Photo Wenn

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les deux seuls volants disponibles pour la saison 2018, le plus convoité est certes celui laissé vacant par le départ de Felipe Massa chez Williams.

Or, selon toute vraisemblance, il serait confié à Robert Kubica dont on a tous pensé qu’il ne piloterait plus jamais en F1 après un terrible accident subi en rallye il y a un peu plus de six ans.

Touché au bras droit, dont on a craint l’amputation, le Polonais a entrepris une longue et fructueuse période de réadaptation.

Si bien que les progrès de ce pilote, l’un des plus doués de sa génération, ont attiré récemment les regards de certaines écuries de F1, dont Renault et surtout Williams.

Cette année, à deux reprises, à Silvestone puis à Budapest, il a été invité à tester, non sans brio, la monoplace FW36 (datant de 2014), la même dont s’est servie Lance Stroll pour parfaire son apprentissage en F1.

Des essais déterminants

Kubica passera maintenant aux choses sérieuses, puisque cette semaine, il participera à deux séances d’essais privés sur le circuit de Yas Marina (théâtre du Grand Prix d’Abou Dhabi), mais cette fois à bord d’une voiture actuelle de l’équipe Williams.

Si ce contact, auquel sont conviées toutes les équipes, est organisé par le fournisseur de pneus Pirelli, il permettra à Williams de déterminer si Kubica a toutes les capacités pour rouler en F1.

Le pilote, qui célébrera ses 33 ans le 7 décembre, a des séquelles importantes de son embardée. Certains mouvements de sa main et de son bras droit amochés sont limités, ce qui peut poser problème, surtout en F1.

Outre Kubica, le Russe Sergey Sirtokin, pourtant associé à Renault, sera aussi à l’essai cette semaine chez Williams, quoique plusieurs observateurs prétendent qu’il n’a aucune chance de succéder à Massa à titre de coéquipier de Stroll en 2018.

Si Kubica faillait à la tâche, ce qui serait surprenant malgré son handicap, Williams pourrait alors se rabattre sur Paul Di Resta, son pilote de réserve.

Sa seule victoire

Le Polonais n’a pas piloté en F1 depuis sa présence à Abou Dhabi le 14 novembre 2010 où il s’était classé au cinquième rang à bord de sa Renault. C’est lui qui avait remplacé Jacques Villeneuve en août 2006 au sein de l’écurie Sauber-BMW.

Sa seule victoire en F1 a été obtenue au Grand Prix du Canada en 2008, un an après avoir été victime, au même Circuit Gilles-Villeneuve, d’un terrifiant accident dont il est miraculeusement sorti indemne.

Outre la place disponible chez Williams, ne reste que le deuxième volant au sein de l’écurie Sauber à être confirmé pour la saison 2018. Étant donné que l’Allemand Pascal Wehrlein ne sera pas retour l’an prochain, remplacé par le jeune Monégasque Charles Leclerc, on choisira entre le pilote actuel, le Suédois Marcus Ericsson, ou l’Italien Antonio Giovinazzi.