/entertainment/shows
Navigation

Le Cirque Éloize dans un vidéoclip

La compagnie sera en vedette dans une chanson du groupe Walk Off The Earth

Cirque Éloize
Photo courtoisie L'acrobate Lauren Joy Herley aux côtés de la chanteuse Sarah Blackwood lors du tournage du clip de la chanson Nomad.

Coup d'oeil sur cet article

Les artisans du Cirque Éloize ont travaillé en étroite collaboration avec le groupe ontarien Walk Off The Earth pour les besoins du clip de sa nouvelle chanson Nomad. Tournée il y a une semaine à peine, la vidéo est attendue ce vendredi.

« C’est un diffuseur américain qui nous a mis en contact, car il trouvait que l’énergie du groupe correspondait bien avec celle du Cirque Éloize », a expliqué Jeannot Painchaud, le président de la compagnie, en entrevue.

« Nous avons amorcé les discussions un mois avant le passage du groupe au Festival de jazz de Montréal, l’été dernier, a-t-il précisé. L’idée, c’était de faire un projet ensemble. Nous nous sommes dit que nous allions commencer par faire un clip et voir ce que ça allait donner. »

Jeannot Painchaud décrit cette collaboration comme la « fusion de deux univers », puisque le clip présentera les cinq musiciens aux côtés de sept acrobates.

Tournage

« Nous avons présenté une direction, monté un story-board, proposé des costumes et organisé la production dans nos studios, avec nos équipements », a-t-il expliqué.

Vu la variété des disciplines explorées (mât chinois, trapèze, bungee, trampo-mur...), le choix de tourner dans les locaux de la compagnie, situés dans le Vieux-Montréal, s’est imposé naturellement.

« Nous avons mis les membres du groupe sur des trapèzes, mais aussi sur des mâts chinois. Ils ont aussi été debout sur les épaules d’acrobates. Nous avons fait pas mal de choses l’fun ! »

Cette collaboration marque une première dans le parcours du Cirque Éloize.

« Nous avions déjà créé un spectacle complet avec un orchestre symphonique, en 1999, mais ce n’était pas un projet de la même nature (...) Un vidéoclip, dans lequel on est véritablement au cœur de l’action, avec un groupe connu, c’est la première fois. »

Après avoir vu des artistes comme P!nk intégrer (avec succès) des éléments de cirque à leurs mises en scène, Jeannot Painchaud se dit ouvert à l’idée d’explorer ce type de projets, dans le futur.

« Ce n’est pas pour rien que nous avons accepté de faire quelque chose avec Walk Off The Earth. Pour nous, c’est une piste de réflexion et d’exploration. »