/entertainment/shows
Navigation

Ils traversent l’Atlantique pour voir Ginette Reno au Centre Vidéotron

Une délégation d’entre 200 et 300 Européens a fait le voyage outre-mer exclusivement pour voir le concert.
photo Annie T Roussel Une délégation d’entre 200 et 300 Européens a fait le voyage outre-mer exclusivement pour voir le concert.

Coup d'oeil sur cet article

Ils étaient bien visibles samedi, au parterre du Centre Vidéotron, brandissant leurs petits drapeaux français. Une délégation composée de 200 à 300 Européens a fait le voyage outre-mer exclusivement pour voir le concert unique de Ginette Reno en mode symphonique.

Ils étaient 200 Français à s’être organisés par eux-mêmes pour venir ici ainsi que d’autres fans venus de Suisse et de Belgique, confirme le gérant de Ginette Reno, Lionel Lavault. L’aller-retour n’avait pour but que de voir le spectacle : ils sont arrivés à Québec vendredi et ils sont repartis dimanche.

Le producteur affirme que la chanteuse a un fan-club bien organisé là-bas, qui suit les annonces de concerts et toutes ses actualités. « Ils partagent la même passion et la même ferveur pour Ginette », a-t-il indiqué.

Il faut souligner le fait qu’il y a très longtemps que Ginette Reno ne s’est pas produite en Europe. Malgré tout, il y a un « intérêt certain », affirme Lionel Lavault.

« On va voir, mais ce serait bien d’y retourner. Elle n’a pas été très présente en Europe ces dernières années. Mais on a toujours des gens qui nous écrivent pour nous demander quand elle vient donner des shows, qui la réclament. »

La chanson J’ai besoin de parler, qui a été son plus grand succès de l’autre côté de l’Atlantique, a d’ailleurs fait beaucoup réagir les Européens présents samedi soir.

Lionel Lavault soutient également avoir rencontré des fans venus de partout au Québec et aussi du reste du Canada, dont Ottawa et Toronto. « Disons qu’il y a pas mal de gens qui ont fait un certain nombre de kilomètres pour assister au concert.»