/news/politics
Navigation

Le PQ demande à Duchesneau de nommer les politiciens visés par son rapport

Pascal Berube
Photo Simon Clark Le leader parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le Parti québécois demande à Jacques Duchesneau de nommer les gens visés dans son rapport déposé à la commission Charbonneau en 2012, afin que les Québécois puissent obtenir «toute la vérité».

Notre Bureau d’enquête rendait publiques, lundi matin, des portions du rapport de M. Duchesneau, lequel devait théoriquement rester secret pendant un siècle. L’ex-policier avance notamment que des politiciens se seraient personnellement enrichis en échange de contrats octroyés à des entrepreneurs.

«Si des politiciens se sont enrichis personnellement, c’est très grave, et j’invite M. Duchesneau à nous révéler les informations qu’il a obtenues», a indiqué le leader parlementaire du PQ, Pascal Bérubé, à TVA Nouvelles, lundi.

«Est-ce qu’il a donné ça à l’UPAC, est-ce qu’il garde ça public, est-ce qu’il va nous révéler le nom de ces personnes qui se seraient enrichies personnellement?», a également questionné M. Bérubé

Il se dit d’ailleurs «très intéressé» à connaître l’identité des politiciens qui «mènent un train de vie au-delà de leurs revenus».

Pour sa part, le ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics, Robert Poëti, invite quiconque détient des informations sur des actes criminels à contacter la police. Il faisait notamment référence à M. Duchesneau, ainsi qu’aux sources identifiées dans son rapport.

«Ces gens-là sont protégés par des lois sur la confidentialité, protégés comme lanceur d’alerte. [...] J’espère que ces gens-là vont aller voir les policiers, faire des déclarations assermentées», a indiqué le ministre Poëti à TVA Nouvelles.