/sports/soccer/homepage
Navigation

Confiance extrême

Sebastian Giovinco et Jozy Altidore seront de retour pour le Toronto FC

MLS-2016-MLS-CUP---SEATTLE-SOUNDERS-V-TORONTO-FC
Photo AFP Après avoir purgé une suspension d’un match, Sebastian Giovinco sera de retour sur le terrain, mercredi soir à Toronto.

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Il y a une semaine à Columbus, le Toronto FC, qui jouait sans Sebastian Giovinco et Jozy Altidore, s’est accroché pour arracher un match nul au Crew. Mais ce soir, les deux meilleurs buteurs de l’équipe seront de retour.

Les Torontois sont donc à 90 minutes d’accueillir la finale de la Coupe MLS au BMO Field pour la seconde année d’affilée.

Pour ce faire, ils devront bien évidemment briser la glace en marquant au moins un but, ce qu’ils ne sont pas parvenus à faire dans le match nul de 0 à 0 disputé dans la capitale de l’Ohio, la semaine dernière.

Mais ils devront également offrir une performance défensive sans tache puisqu’un but du Crew forcerait les « Reds » à en marquer un de plus pour l’emporter en raison de la règle du but à l’étranger.

Autrement dit, tout verdict nul de 1 à 1 ou plus irait à l’avantage des visiteurs alors qu’un 0 à 0 provoquerait la prolongation.

« Nous devons l’emporter parce que nous n’aurons pas d’autre chance. Nous savons qu’un verdict nul irait en leur faveur », a résumé Victor Vazquez, mardi midi.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Torontois débordent de confiance, pour une équipe qui n’a pas été en mesure de marquer la semaine dernière.

« Je ne crois pas que nous allons accorder de but et nous allons en marquer deux ou trois », a assuré Vazquez.

Michael Bradley est allé plus loin en parlant d’une confiance extrême.

« Nous sommes extrêmement confiants, a-t-il martelé. Quand nous avons remporté le Supporters’ Shield [ndlr : championnat de la saison régulière], on s’est dit qu’au-delà du classement et du fait qu’on aurait été la meilleure équipe du début à la fin, ça voulait surtout dire qu’on allait être en mesure de dicter comment notre saison allait se terminer parce qu’on allait

recevoir le match retour de toutes les séries de même que la finale si nous l’atteignons. »

Duo prolifique

Il est beaucoup question du retour de Sebastian Giovinco (16 buts) et de Jozy Altidore (15 buts) et avec raison puisque le duo a produit 42 % des 74 buts de l’équipe cette saison.

Bradley a rappelé que l’équipe a souvent joué en l’absence de l’un ou l’autre de ses as marqueurs avec succès.

« Nous avons confiance en l’ensemble du groupe et les buts sont venus de partout. Évidemment, Seba et Jozy ont participé de près ou de loin à un bon nombre de nos buts.

« Sans eux, nous devons changer au moins un peu notre manière de jouer. »

Être eux-mêmes

L’entraîneur-chef, Greg Vanney, est certainement heureux de voir ses deux vedettes revenir, elles qui n’ont pas joué depuis trois semaines en raison de leur suspension lors du dernier match et de la pause internationale.

« Ils ont eu une longue saison, mais ils ont aussi la fraîcheur de ne pas avoir joué le dernier match. »

Vanney veut voir ses deux marqueurs faire ce qu’ils savent faire le mieux.

« Je veux qu’ils fassent ce qu’ils font bien habituellement et qu’ils n’essaient pas d’en faire plus. Jozy doit se servir de son gros gabarit et Seba doit bien travailler avec l’équipe qui l’entoure. Il n’y a pas de secret, ils doivent être eux-mêmes. »

Dominant

Le Toronto FC est dominant au BMO Field où il présente une fiche de 13-3-1 en saison régulière, leur seule défaite ayant été subie aux mains de l’Impact par la marque de 5 à 3.

Les Torontois ont cependant été blanchis 1 à 0 par les Red Bulls de New York lors du match retour de la demi-finale de l’Est, toujours au BMO Field.

N’empêche qu’en saison régulière, les Reds affichent un différentiel de +30 à domicile avec 45 buts marqués contre 15 accordés.