/sports/others
Navigation

Olivier Hanlan a fait sa part malgré la défaite

Le Québécois Olivier Hanlan a contribué avec huit points en un peu moins de 13 minutes.
AFP Le Québécois Olivier Hanlan a contribué avec huit points en un peu moins de 13 minutes.

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Olivier Hanlan a contribué avec huit points en un peu moins de 13 minutes, mais ce n’était pas suffisant pour permettre au Canada de vaincre la République dominicaine, lundi soir, dans un match de qualification de la zone des Amériques pour la Coupe du monde de basketball de 2019.

Dominé dès le début de la rencontre, le Canada a perdu par le pointage de 88-76.

Avec cette défaite, l’équipe canadienne (1-1) a cédé la tête du groupe D aux Dominicains alors que les qualifications se poursuivront avec deux autres matchs en février 2018, puis deux autres à l’été.

Hanlan fait partie des deux seuls joueurs natifs du Québec à évoluer pour la formation canadienne, l’autre étant le Montréalais Joel Anthony.

Limité à quatre points en neuf minutes contre la République dominicaine, Anthony est bien connu pour avoir porté les couleurs de quatre équipes de la NBA. Il a surtout joué avec le Heat de Miami dans un total de 382 matchs répartis sur sept saisons.

Hanlan, lui, avait été choisi en deuxième ronde (42e au total) par le Jazz de l’Utah au repêchage de 2015. Le natif d’Aylmer n’a toutefois jamais joué dans la NBA.

Maintenant âgé de 24 ans, Hanlan a encore l’avenir devant lui. S’il s’est signalé en jouant en Lituanie et en France au cours des dernières années, le Québécois pourrait à nouveau attirer les regards avec son jeu au sein de l’équipe canadienne.

Phil Scrubb a été le meilleur pointeur pour le Canada contre la République dominicaine, avec 22 points, réussissant d’ailleurs trois tirs en cinq tentatives de la ligne des trois points.