/sports/others
Navigation

Katerine Savard éclipse ses rivaux au Gala du sport universitaire québécois

SPO
Photo Martin Alarie La nageuse Katerine Savard a été la grande vedette féminine de la soirée mercredi avec une récolte de deux trophées.

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL | Katerine Savard a réussi un doublé, mercredi, à la 32e édition du Gala du sport universitaire québécois.

La nageuse des Carabins a mis la main sur les bourses du mérite académique et du sport individuel. L’étudiante en enseignement au primaire a conservé une moyenne de 3,97 sur 4 et remporté une médaille de bronze au relais 4x200 m libre aux Jeux olympiques de Rio l’été dernier en plus de remporter sept médailles au championnat canadien universitaire présenté à Sherbrooke.

« Je suis surprise d’avoir gagné les deux prix, a-t-elle indiqué. Je suis une perfectionniste et j’ai de grandes attentes. Je suis fière d’avoir du succès dans les deux facettes. »

Si elle prend part au prochain championnat canadien universitaire, Savard est concentrée sur les Jeux du Commonwealth qui auront lieu en avril en Australie.

« Je suis la championne en titre au 100 m papillon et j’aimerais défendre mon titre, a-t-elle souligné. Le style libre m’offre différentes opportunités depuis quelques années. Au relais 4x200 m, nous avons gagné le bronze à Rio et les Américaines ne seront pas présentes au Commonwealth. Nous sommes très près des Australiennes. C’est réaliste de penser au podium et pourquoi ne pas se battre pour l’or. Quant aux prochains Jeux olympiques en 2020, je poursuis ma réflexion. »

Premier joueur de football des Carabins à se retrouver dans le top 8 académique au Canada, Louis-Mathieu Normandin a été honoré pour ses performances scolaires. « J’accorde autant d’importance à l’école qu’au football, a souligné le demi inséré des Bleus. Il n’y a rien de garanti avec le football et ça prend un plan B. Je suis content de gagner ce prix si ça peut améliorer les préjugés voulant que les joueurs de football ne sont que des grosses brutes. Ça prend de bonnes connaissances cognitives pour jouer au football. »

Truc du chapeau des Martlets

Championnes canadiennes, les Martlets ont reçu le titre d’équipe féminine par excellence. Ryan Thorne a été choisi entraîneur par excellence et Alex Kiss-Rusk a remporté la bourse du mérite en sport d’équipe.

« Ce fut un honneur de ramener la bannière de championnes canadiennes au Québec après une aussi longue période, a mentionné Kiss-Rusk qui a été élue joueuse par excellence du championnat canadien. De nous voir en finale canadienne contre Laval a permis à notre conférence de se retrouver sous les réflecteurs, ce qui manquait dans le passé. »

Les Gaiters de Bishop’s étaient la dernière formation du RSEQ à avoir remporté le titre national en 1983.

Après avoir porté les couleurs de l’équipe canadienne lors d’une tournée en Chine et aux Universiades l’été dernier, Kiss-Rusk espère être retenue au sein de la formation qui prendra part aux Jeux du Commonwealth. « Mon rêve est de participer aux Jeux olympiques, a-t-elle indiqué. J’espère être invitée aux Jeux du Commonwealth. Je ne suis jamais allée en Australie. »

Hommage à Richard Crevier

Après une carrière de plus de 30 ans comme entraîneur-chef de l’équipe d’athlétisme du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, Richard Crevier a été honoré par la Fondation de l’athlète de l’excellence. « Je suis privilégié et c’est une petite douceur pour le travail accompli, a mentionné celui qui a pris sa retraite il y a deux ans et demi. Je m’ennuie des athlètes, mais j’ai tourné la page sur tout le reste. »

Le cross country et le football à l’honneur

Mathieu Betts a remporté le prix d’athlète par excellence en sports d’équipe.
Photo Martin Alarie
Mathieu Betts a remporté le prix d’athlète par excellence en sports d’équipe.

 

 

— Les équipes du Rouge et Or ont brillé mercredi soir

LAVAL | Les équipes de cross country et de football du Rouge et Or de l’Université Laval ont chacune été honorées à deux reprises, mercredi, à l’occasion de la 32e édition du Gala du sport universitaire du Québec.

À la tête de l’équipe de cross country qui a remporté l’or au championnat canadien pour la première fois de son histoire sur les Plaines d’Abraham en novembre 2016, Félix-Antoine Lapointe a reçu le titre d’entraîneur de l’année.

«À ma 4e année comme finaliste, ce fut la bonne année, a souligné Lapointe. Je suis bien content. Chapeau aux bons athlètes qui ont livré la marchandise au bon moment. Nous avons remporté toutes les compétitions l’an dernier.»

«Nous avons vécu de superbes beaux moments au championnat canadien à la maison que je vais me souvenir toute ma carrière, de poursuivre Lapointe. J’aurais aimé que ce soit l’équipe qui soit honorée plutôt que moi, mais c’est difficile de comparer les sports.»

Finaliste l’an dernier, Antoine Thibeault a remporté le titre d’athlète par excellence en sport individuel. Il a gagné l’or aux 3000m et l’argent aux 1500m du championnat canadien. «C’est un beaume sur ma saison estivale 2017 où j’ai été ennuyé par une blessure au tendon d’Achille et une motivation pour 2018, a mentionné l’athlète par excellence sur piste de USports. En plus, j’ai été malade au championnat canadien de cross country à Victoria et j’ai été incapable de prendre part à la course.»

Thibeault sera fort occupé au cours des prochains mois alors qu’il prendra part à un camp d’entraînement en janvier et février en Floride en compagnie notamment de Charles Philibert-Thiboutot. «Je vais faire l’impasse sur la saison d’hiver d’athlétisme pour me consacrer à mon entraînement, a-t-il expliqué. Je cogne à la porte des grands et j’ai besoin d’un volume d’entraînement intéressant. Mon objectif est de me qualifier pour les NACAC qui auront lieu à Toronto en août aux 3000m steaple. Je dois être le meilleur canadien ou réussir le standard de 8 min 32 s. J’ai fait 8 min 34 s l’an dernier.»

Équipe de l’année

En raison de sa victoire de 31-26 face aux Dinos de Calgary à la Coupe Vanier, le Rouge et Or a remporté le titre d’équipe de l’année. «L’objectif n’est pas de remporter ce prix, mais il s’agit d’un bel honneur qui ne fait toutefois pas oublier la défaite contre Western, a souligné le demi de coin Émile Chênevert qui avait été lancé dans la mêlée en deuxième demie après une blessure d’Alex Hovington. Ce fut un très bon test et une belle expérience qui m’ont permis de connaître une meilleure saison cette année.»

«C’est paradoxale qu’on soit honoré quelques jours après notre défaite de samedi pour souligner notre saison 2016, de renchérir l’ailier défensif Mathieu Betts. Ça rappelle de beaux souvenirs. Le Rouge et Or, c’est plus gros que notre victoire en 2016 et notre présence en finale en 2017. Le programme continue d’avancer.»

Finaliste l’an dernier, Betts a reçu le titre d’athlète par excellence en sports d’équipe. «Je me sens privilégié parce que j’ai le soutien de la Fondation d’excellence depuis mon 4e secondaire. Je suis reconnaissant. Ils font un travail génial.»

Les lauréats

ÉTUDIANT(E)-ATHLÈTE DE L’ANNÉE /EXCELLENCE SCOLAIRE

  • Volet féminin Katerine Savard, natation, Carabins de l’Université de Montréal
  • Volet masculin Louis-Mathieu Normandin, football, Carabins de l’Université de Montréal

ÉTUDIANT(E)-ATHLÈTE DE L’ANNÉE 2016-2017 / SPORT INDIVIDUEL

  • Volet féminin Katerine Savard - Natation - Carabins de l’Université de Montréal
  • Volet masculin Antoine Thibeault - Athlétisme -Rouge et Or de l’Université Laval

ÉTUDIANT(E)-ATHLÈTE DE L’ANNÉE 2016-2017 / SPORT D’ÉQUIPE

  • Volet féminin Alex Kiss-Rusk - Basketball - Martlets de l’Université McGill
  • Volet masculin Mathieu Betts - Football - Rouge et Or de l’Université Laval

ÉQUIPE DE L’ANNÉE 2016-2017

  • Volet féminin : Basketball - Martlets de l’Université McGill
  • Volet masculin : Football - Rouge et Or de l’Université Laval

ENTRAÎNEUR DE L’ANNÉE 2016-2017

  • Volet féminin : Ryan Thorne - Basketball - Martlets de l’Université McGill
  • Volet masculin : Félix-Antoine Lapointe - Cross-country - Rouge et Or de l’Université Laval

ÉTUDIANT(E)-ATHLÈTE DE L’ANNÉE / LEADERSHIP

  • Myriam Robitaille - Volleyball - Martlets de l’Université McGill