/sports/tennis
Navigation

Le top 100 dans la ligne de mire de Félix Auger-Aliassime

Félix Auger-Aliassime mettra le cap sur Dubaï samedi afin de s’entraîner aux côtés de Roger Federer, l’une de ses idoles, et d’autres jeunes prometteurs.
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI Félix Auger-Aliassime mettra le cap sur Dubaï samedi afin de s’entraîner aux côtés de Roger Federer, l’une de ses idoles, et d’autres jeunes prometteurs.

Coup d'oeil sur cet article

Fort de ses deux premiers titres Challenger en carrière au cours de la dernière saison, Félix Auger-Aliassime continuera d’aspirer aux plus hautes sphères de son sport en 2018. Le prodige du tennis québécois espère faire le saut parmi les 100 meilleures raquettes au monde à l’issue de la prochaine saison.

Avant même le lancement des activités du calendrier 2017, on connaissait l’immense potentiel de l’athlète de L’Ancienne-Lorette. Il n’a pas déçu personne en devenant le troisième joueur de 17 ans à rafler deux sacres du circuit Challenger après Rafael Nadal et Richard Gasquet. Il a conclu l’année au 162e rang mondial, un bond de plus de 450 places!

Les prochains mois s’annoncent donc intéressants pour Auger-Aliassime, qui tentera d’abord de se qualifier au tableau principal d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière lors des Internationaux d’Australie au mois de janvier.

«Mon objectif est de me qualifier pour un Grand Chelem, et évidemment, j’aimerais jouer tous les Grands Chelems, de même que peut-être le tableau principal du US Open. J’aimerais finir l’année dans le top 100. Ce serait des objectifs ambitieux, mais qui sont assez réalistes si je mets les bonnes choses en place. Je crois que c’est accessible», a déclaré le jeune homme lors d’une conférence téléphonique organisée par Tennis Canada, mercredi après-midi.

Malgré ses succès, Auger-Aliassime a reconnu que sa première saison à plein temps chez les professionnels n’avait pas été de tout repos, surtout qu’il a raté deux mois au beau milieu de celle-ci en raison d’une blessure au poignet gauche. «Je dois me reconstruire physiquement et regagner de l’endurance pour le début de la saison. Pour un jeune comme moi, il y a encore tellement de choses que je peux travailler.»

Aux côtés de Federer

À l’invitation de Roger Federer, Auger-Aliassime mettra le cap sur Dubaï samedi afin de s’entraîner aux côtés du Suisse, l’une de ses idoles, et d’autres jeunes prometteurs pour une période de deux semaines jusqu’au 20 décembre. Le Québécois trépigne d’impatience en vue de cette expérience qu’il vivra en compagnie de ses entraîneurs.

«L’horaire se précise tranquillement, mais on devrait commencer à s’entraîner avec lui autour du 5 ou 6 décembre. Il n’y a pas de garantie sur ce que je vais faire. Cela dit, j’admire tout ce qu’il fait et la personne qu’il est. Ce sera une chance d’apprendre des meilleurs et il faudra en profiter. J’ai très hâte», a souligné le protégé de Guillaume Marx.

En Coupe Davis?

Cinquième Canadien dans la hiérarchie de l’ATP, Auger-Aliassime figure parmi les candidats potentiels pour représenter le pays en février à la prochaine Coupe Davis qui se déroulera sur terre battue en Croatie, surface sur laquelle il a été couronné à Lyon et Séville. J’ai joué à la Coupe Davis junior, mais ce serait un rêve qui deviendrait réalité de représenter mon pays à l’événement majeur», a-t-il confié.

Les meilleurs Canadiens sur le circuit de l’ATP

  • Milos Raonic – 24e rang
  • Denis Shapovalov – 51e rang
  • Vasek Pospisil – 109e rang
  • Peter Polansky – 139e rang
  • Félix Auger-Aliassime – 162e rang

* Classement en date du 27 novembre 2017