/world/america
Navigation

Sous-marin argentin: les deux tiers de la zone de recherche déjà sondés

Sous-marin argentin: les deux tiers de la zone de recherche déjà sondés
AFP

Coup d'oeil sur cet article

BUENOS AIRES | Les recherches menées par une coalition internationale pour tenter de retrouver le sous-marin argentin « San Juan » ont déjà sondé 68% de la zone où le submersible aurait disparu avec 44 membres d’équipage à son bord, a annoncé la Marine argentine.

Les opérations se concentrent sur une zone d’une quarantaine de kilomètres de rayon autour du point de l’explosion qui a probablement envoyé le submersible par le fond dans l’Atlantique sud, à 450 kilomètres des côtes de Patagonie.

« Il est très difficile de prévoir précisément quand nous arriverons à 100%. Cela dépend des conditions climatiques. C’est lent », a déclaré le porte-parole de la marine Enrique Balbi lors de son point-presse quotidien.

La météo sera favorable mercredi et jeudi, a-t-il précisé, alors qu’au moins huit bateaux de plusieurs pays sondent la zone, d’une profondeur de 200 à 1 000 mètres.

Mercredi, un navire transportant un véhicule sous-marin de secours est arrivé sur zone. Ce véhicule pourrait être envoyé au fond pour remonter les éventuels membres d’équipage survivants une fois le San Juan localisé.

Les experts estiment toutefois que les probabilités de retrouver des membres d’équipage vivants sont quasi nulle.

Dans son dernier message, le 15 novembre à 07H30 (10H30 GMT), le San Juan avait indiqué avoir eu une avarie à ses batteries, mais qu’elle avait été maîtrisée.

Un incident semble être survenu lorsque de l’eau de mer est entrée dans le navire par le schnorkel, tube qui permet aux sous-marins équipés de moteurs diesel, comme le San Juan, de faire fonctionner ces moteurs tout en étant en immersion.

« L’entrée d’eau de mer par le système de ventilation vers le réservoir de batteries numéro 3 a provoqué un court-circuit et un début d’incendie », indique le texte révélé par les médias argentins lundi soir. « Batteries de proue hors service », ajoute-t-il.

Le message du sous-marin indique ensuite que le bâtiment « navigue pour le moment en immersion » et qu’il tiendra le commandement informé.

Le capitaine Balbi avait déjà informé de cet incident - survenu alors que le bâtiment rentrait d’Ushuaia à son port d’attache, Mar del Plata -, précisant qu’il ne s’agissait pas d’une situation d’urgence.