/opinion/blogs/columnists
Navigation

Tout ça sans Shea Weber...

Tout ça sans Shea Weber...
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque le Canadien a subi une raclée de 6 à 0 contre les Maple Leafs le 18 novembre et qu’on a appris deux jours plus tard que Shea Weber souffrait d’une blessure, même les plus ardents partisans broyaient du noir.

L’équipe doit se débrouiller sans les services de son meilleur défenseur depuis ce soir-là et contre toute attente, elle n’a accordé que six buts en temps réglementaire en cinq rencontres.

N’essayez pas de me faire croire que vous l’aviez prévu, celle-là. En temps normal, le Canadien aurait dû s’effondrer en l’absence de son général à la défense.

Mais non. C’est tout le contraire qui s’est produit. Il faut dire que ça aide lorsque ton gardien est de retour en grande forme. Carey Price avait accordé 13 buts à ses trois derniers matchs avant de se blesser à une jambe le 2 novembre au Minnesota.

Voilà qu’en trois rencontres depuis son retour, il a limité ses adversaires à deux buts, repoussant 100 des 102 rondelles dirigées vers lui, pour guider le Canadien vers trois victoires consécutives en temps régulier pour la première fois de la saison. On revoit un gardien qui a rebâti sa confiance.

Il devrait jouer à Detroit

Il sera intéressant de voir la décision qui sera prise par l’état-major du Canadien en vue de l’importante rencontre de jeudi soir à Detroit. Je ne verrais pas pourquoi Price ne serait pas de retour devant le filet. Il est bien reposé après avoir été absent du jeu durant trois semaines et il n’a pas eu une soirée bien occupée face aux Sénateurs.

Le Canadien dispute ses deux prochains matchs contre une équipe, les Red Wings, qui aspire au troisième rang du classement dans la division Atlantique. Il est impératif que les hommes de Claude Julien récoltent le plus grand nombre de points possible au cours de ce programme double.

Il est important de noter que le Canadien a disputé trois matchs de plus que les détenteurs de la troisième position, les Bruins, qui comptent un point de plus au classement. Une victoire jeudi soir au nouveau domicile des Red Wings et le CH affichera une moyenne de ,500 pour la première fois depuis le 7 octobre.

Il faudrait alors commencer à prendre l’équipe plus au sérieux, même s’il faut tenir compte que le Canadien aura à composer avec un calendrier ardu à compter de la mi-décembre, soit une séquence de six matchs sur des patinoires adverses, dont un voyage dans l’Ouest canadien.