/news/consumer
Navigation

300 000 $ pour repenser le système alimentaire

Fruits et legumes
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Alors que de plus en plus de familles peinent à se nourrir convenablement, d'autres gaspillent la nourriture sans compter. L'organisme Québec en forme aimerait qu'on revoie tout le système alimentaire.

Québec en forme met à la disposition des organismes et particuliers 300 000 $ qui seront remis par tranches de 10 000 $ à une trentaine de projets inspirants.

À Trois-Rivières, l'école secondaire Chavigny va présenter un projet puisque l'école fait déjà beaucoup pour contrer le gaspillage alimentaire. Son laboratoire culinaire aurait d'ailleurs pu être présenté dans le cadre cet appel de projets.

«On fait vraiment tout ce qu'on peut pour éviter le gaspillage», a assuré Annie Lamothe, enseignante d'éducation physique, en charge du volet saines habitudes de vie. «C'est vraiment d'utiliser ce qu'on a et de l'utiliser au maximum, a-t-elle souligné. Si c'est la saison des pommes, on peut faire des croustades ou les manger fraîches, pour gaspiller le moins possible.»

Les adolescents rencontrés ont d'ailleurs rapidement compris le principe, comme Charlotte Houle. «Si tu as besoin d'un légume en particulier et que tu ne l'as pas, tu en as peut-être d'autres. Tu peux toujours les utiliser. Ça va goûter différent, mais ça ne veut pas dire que ce ne sera pas bon.»

Alors que le prix du panier d'épicerie ne cesse d'augmenter, même les banques alimentaires ont de la difficulté à fournir à la demande en aliments frais. Pour Éric Lamothe de l'organisme Québec en forme, il est grand temps de changer les choses. «On veut stimuler l'achat local pour éviter les frais de transport et les impacts sur l'environnement», a-t-il expliqué.

Jusqu'au 26 janvier, organismes et particuliers qui ont de bonnes idées peuvent soumettre leur candidature sur le site centdegres.ca.