/sports/hockey/canadien
Navigation

[EN IMAGES] 10 retours qui ont marqué l'histoire du sport

[EN IMAGES] 10 retours qui ont marqué l'histoire du sport
Photo d'archives LUC LAFORCE

Coup d'oeil sur cet article

À travers les époques, de nombreux athlètes professionnels ont fait preuve d'une persévérance inspirante et hors du commun.

Notons d'ailleurs Tiger Woods, qui effectuera son grand retour à la compétition dès jeudi au Hero World Challenge. À 41 ans, il affirme que la douleur est chose du passé. Il compte redevenir le joueur qu'il était.

Voici dix athlètes, dont Tiger Woods, qui ont réussi un retour à la compétition après des blessures, la maladie et même la retraite.

  • Saku Koivu

Le 9 avril 2002, le capitaine du Canadien est revenu au jeu contre les Sénateurs. Ce match marquait sa victoire contre le cancer. Il a eu droit à une ovation bien méritée de neuf minutes.

 

  • Mario Lemieux

Quelques heures après son 22e et dernier traitement contre le cancer, l'un des plus grands joueurs de l'histoire de la LNH a surpris un peu tout le monde en prenant part à la rencontre du 2 mars. Il inscrit deux points, dont son 40e filet de la campagne.

 

  • Guy Lafleur

Peu de joueurs peuvent se vanter d'avoir été un membre du Temple de la renommée et un joueur actif en même temps. Le Démon blond est l'un d'eux. Il a d'ailleurs terminé sa carrière là où il l'a amorcée, soit à Québec avec les Nordiques.

 

  • Georges St-Pierre

La fierté du Québec n'a pas effectué qu'un retour triomphal, mais deux.

En 2012, de retour d'une sérieuse blessure au genou, il signe une victoire éprouvante par décision unanime contre le champion intérimaire Carlos Condit.

En novembre 2017, après quatre ans d'absence, il sonne le champion des moyens Michael Bisping avant de l'étrangler. Il devient ainsi le quatrième combattant à remporter un titre de l'UFC dans deux catégories.

 

  • Sidney Crosby

Victime d'un nombre presque incalculable de commotions cérébrales, le prodige de Cole Harbour a été limité à 63 matchs en deux saisons au tournant de la présente décennie.

À son retour, il était en pleine forme: il a inscrit 56 points en 35 matchs pendant la saison écourtée en 2012-2013, avant d'en mettre 104 au tableau la saison suivante.

Ah oui: il a aussi remporté deux autres Coupes Stanley (consécutives!) depuis.

 

  • Peyton Manning

Qui croyait que la légende reviendrait au sommet après de nombreuses opérations au cou? Encore plus, qui croyait qu'il remporterait un titre de joueur par excellence et participerait à deux Super Bowl?

C'est pourtant ce qu'il a fait avec les Broncos, avant de tirer sa révérence en 2016, quelques semaines après qu'il ait remporté son deuxième championnat.

[EN IMAGES] 10 retours qui ont marqué l'histoire du sport
AFP

 

  • Paul George

On vous épargne le visuel. Imaginez simplement un tibia et un péroné qui se fracturent après un saut en hauteur à pleine vitesse, et vous saurez ce qui est arrivé à George en 2014.

Depuis son retour à la fin de la saison 2014-2015, George est devenu le joueur d'impact que tout le monde anticipait. Il a notamment été sélectionné comme joueur du mois d'avril 2017, avec des moyennes par match de 32,8 points, 8,2 rebonds et 4,5 passes décisives.

 

  • Curt Schilling

2004: Curt Schilling est élu pour lancer le premier match de la finale de la Ligue américaine contre les Yankees. Une blessure à la cheville fait en sorte qu'il connait une sortie catastrophique: en trois manches lancées, il accorde six points mérités.

Une semaine plus tard, il livrait une performance inspirée digne d'un film.

Sa résilience l'a poussé à lancer sept manches pour sauver son équipe de l'élimination. Ce qui est incroyable, c'est qu'il l'a fait avec une cheville extrêmement douloureuse et ensanglantée.

À un point tel que son bas était imbibé de sang.

Les Red Sox ont ensuite remporté la Série mondiale en quatre matchs, mettant enfin fin à la malédiction du Bambino.

 

  • Tiger Woods

Woods subit une opération au genou deux jours après le tournoi des Maîtres de 2008.

Son retour précipité lui causera des fractures de stress, et les médecins lui recommandent de ne pas participer au US Open.

Il ignore leurs conseils, en plus de leur dire qu'il remportera le tournoi.

Le reste fait maintenant partie de l'histoire.

 

  • Niki Lauda

En 1976, la voiture du pilote de Formule 1 lui a presque servi de cercueil. Après un grave accident en Allemagne, elle a pris en flammes et Lauda a été gravement brûlé, en plus de souffrir de difficultés respiratoires.

Vous avez peut-être vu la reconstitution dramatisée dans le film Rush.

L'expérience traumatisante n'a pas empêché le triple champion du monde de rouler vers la victoire en Italie, 39 jours plus tard.

Mentions honorables

  • Stephen Strasburg
  • Adrian Peterson
  • Kerri Strug
  • Robert Kubica
  • Clint Malarchuk
  • Josh Hamilton