/entertainment/movies
Navigation

La course aux Oscars se précise: où se situe «Blade Runner 2049» de Denis Villeneuve?

Ryan Gosling dans une scène du film de science-fiction Blade Runner 
2049 réalisé par Denis Villeneuve.
Photo courtoisie Ryan Gosling dans une scène du film de science-fiction Blade Runner 2049 réalisé par Denis Villeneuve.

Coup d'oeil sur cet article

La saison des remises de prix est bel et bien amorcée à Hollywood et, mine de rien, il ne reste plus que sept semaines avant que l’on connaisse les finalistes des prochains Oscars. S’il est encore un peu trop tôt pour que je tente ma chance au jeu des prédictions, force est de constater que certains candidats commencent déjà à se détacher du lot. Et malheureusement pour Denis Villeneuve, Blade Runner 2049 n’en fait pas partie.

Les producteurs à Hollywood aiment comparer la course aux Oscars à un marathon. Les experts qui osent faire des prédictions précoces à l’automne peuvent souvent le regretter à l’arrivée de l’hiver tellement le vent peut tourner vite et souvent.

Parlez-en au cinéaste québécois Denis Villeneuve. Au début octobre, la plupart des experts voyaient son nouveau film, Blade Runner 2049, rivaliser avec le magistral Dunkerque de Christopher Nolan pour les prix du meilleur film et de la meilleure réalisation. Six semaines plus tard et après un succès mitigé au box-office, rien n’est assuré pour Blade Runner 2049 alors que plusieurs autres films se sont récemment invités dans la course.

C’est le cas notamment de la touchante comédie dramatique Lady Bird qui a pris l’affiche la semaine dernière après avoir obtenu la meilleure note de tous les temps (100 % !) sur le site Rotten Tomatoes, qui recense les critiques des médias américains. Ce petit bijou de film indépendant a toutes les qualités nécessaires pour suivre les traces de Juno ou de Little Miss Sunshine et devenir le candidat cendrillon des Oscars 2018.

Nouveau Spielberg

Le film Call Me By Your Name profite aussi actuellement d’un énorme « buzz » qui pourrait lui permettre de surfer jusqu’aux Oscars. Ce drame qui raconte une histoire d’amour entre deux jeunes hommes a remporté cette semaine le prix du meilleur film aux Gotham Awards, une cérémonie qui récompense le meilleur du cinéma indépendant. L’an passé, le film Moonlight avait raflé ce prix quelques mois avant de triompher aux Oscars.

La sortie prochaine de The Post, le nouveau film de Steven Spielberg, change aussi considérablement la donne dans la course aux Oscars. Ce drame qui revient sur le scandale des documents secrets du Pentagone concernant la guerre du Vietnam vient d’être sacré meilleur film de l’année par le National Board of Review, une des plus importantes associations de critiques américains.

Le National Board of Review a aussi dressé sa liste des 10 meilleurs films de l’année. Get Out, Lady Bird, Call Me By Your Name et Dunkerque y figurent, mais pas Blade Runner 2049.

Denis Villeneuve a déjà vécu une situation semblable dans le passé. Il y a quatre ans, des rumeurs d’Oscars planaient autour de son thriller Prisonniers à la suite de son accueil triomphal aux festivals de Toronto et Telluride. Mais, encore une fois, le vent a tourné et Prisonniers n’a obtenu qu’une nomination quelques mois plus tard.

L’an passé, c’est un peu le contraire qui s’est produit. En septembre, son film L’arrivée ne figurait pas parmi les favoris pour la course aux Oscars. Mais l’élégant drame de science-fiction avait, lentement mais sûrement, gagné le cœur des membres de l’Académie et avait finalement décroché huit nominations, dont une dans la prestigieuse catégorie du meilleur film.

Que se passera-t-il cette fois ? La réponse à la mi-janvier.


♦ Le chiffre de la semaine: 100 %. La note obtenue par le film Lady Bird sur le site Rotten Tomatoes.


♦ La citation de la semaine: « Je trouve cela vraiment très triste. Et je suis surpris de la vitesse à laquelle c’est arrivé et de la manière dont le public a adopté cela, sans regarder en arrière et sans que personne ne s’en soucie. » – Quentin Tarantino à propos de la popularité de la vidéo sur demande.

 

Mes choix de la semaine

Trois affiches tout près d’Ebbing, Missouri

Ryan Gosling dans une scène du film de science-fiction Blade Runner 
2049 réalisé par Denis Villeneuve.
Photo courtoisie

Puisqu’on parle d’Oscars, il faudra surveiller de près ce film de Martin McDonagh dans lequel la toujours excellente Frances McDormand se glisse dans la peau d’une femme du Missouri qui s’exaspère de constater que l’enquête sur le viol et le meurtre de sa fille ne va nulle part. Pour secouer les autorités locales, elle décide d’installer d’immenses affiches sur lesquelles elle interpelle directement le shérif de la région (Woody Harrelson). Ce film brillant aborde des sujets aussi graves que le racisme et le sexisme avec un humour mordant et incisif. À l’affiche.

De père en flic 2

Ryan Gosling dans une scène du film de science-fiction Blade Runner 
2049 réalisé par Denis Villeneuve.
Photo courtoisie

Le tandem formé par Michel Côté et Louis-José Houde est toujours aussi amusant dans cette suite de la populaire comédie policière de 2009 qui a cartonné au box-office l’été passé. Une comédie d’une efficacité redoutable à défaut d’être très originale. Offerte en DVD et en vidéo sur demande.

Tu dors Nicole

Que ce soit dans Continental, un film sans fusil ou dans En terrains connus, le cinéaste Stéphane Lafleur s’est toujours distingué par son humour décalé et son sens de l’observation qui lui permet de décrire avec justesse l’absurdité du quotidien. C’est aussi le cas avec son troisième long métrage, Tu dors Nicole, une savoureuse comédie douce-amère qui met en scène deux jeunes femmes de 20 ans qui passent leurs premières journées d’été à se demander quoi faire. Présenté ce soir à 23 h 5 à Radio-Canada.

Le pianiste

Ryan Gosling dans une scène du film de science-fiction Blade Runner 
2049 réalisé par Denis Villeneuve.
Photo courtoisie

Le chef-d’œuvre de Roman Polanski qui a remporté l’Oscar du meilleur film en 2003 est diffusé samedi à 22 h sur les ondes de Télé-Québec.