/sacchips
Navigation

Les 13 morts les plus créatives du cinéma d’horreur

Les 13 morts les plus créatives du cinéma d’horreur
Trancas International Films

Coup d'oeil sur cet article

Rien ne me fascine autant qu’une exécution improbable portée à l’écran.

Il s’agit là d’une expérience véritablement cathartique pour la végane pacifique que je suis. Alors que je m’autoproclame humblement reine du cinéma d’horreur, permettez-moi de vous guider dans un monde meilleur où s’entremêlent mort à l’azote liquide et dégustation de cerveau.

Une balade gourmande en treize actes qui sonne le glas d'existences futiles.

 

13. Deadly Friend

Cette énième exploitation du mythe de Frankenstein nous confirme que les filles savent lancer la balle.

 

12. Gremlins

Dans cette scène culte, les Gremlins triomphent contre cette vieille chipie de Mrs. Deagle. Qu’on se le dise, ces minets méritaient amplement mieux comme foyer.

 

11. Hannibal

Pour celui qui déguste son foie accompagné de fèves au beurre et d’un excellent chianti, la vengeance est un plat qui se mange frit.

 

10. Halloween 4: The Return of Michael Myers 

Le sympathique Michael Myers réussit à se tailler une place parmi notre palmarès. Parce que l’efficacité d’un coup de feu manquerait de panache, l’enfant chéri d’Haddonfield redouble de créativité.

 

9. Maximum Overdrive

Surprise! Les machines deviennent autonomes et se vengent des humains. Dans cette réalisation du roman du même nom, porté à l’écran par les propres soins de Stephen King, le côté extravagant de l’auteur se révèle douloureusement kitch. 

 

8. This Is The End

Michael Cera campe son propre rôle dans cette comédie d’horreur décalée. Cocaïnomane et odieux, il se verra empalé par un lampadaire. Rassurez-vous, il retrouvera enfin le fameux téléphone qu’il croyait égaré.

 

7. A Nightmare on Elm Street

Freddy Krueger, considéré comme le Mick Jagger des films slasher, a certes l’habitude d’exécuter ses victimes en conjuguant le sadisme et l’humour.  Rien de plus charmant que de voir Johnny Depp s’assoupir innocemment dans un lit d’où jaillira un geyser d’hémoglobine de synthèse.

 

6. The Cabin in the Woods

S’il s’agit d’un spectacle orgiaque complètement dément, cette scène n’en demeure pas moins inventive. Le film en entier réinvente toutes les conventions du genre avec brio.

 

5. Final Destination 5

La pauvre Candice, qui semble faite de pâte à modeler, défie les lois de la physique. Mention spéciale à la vis égarée qui provoque inévitablement la contrariété. 

 

4. Cube

La scène d’ouverture de ce huis-clos de science-fiction est toute aussi énigmatique qu’anxiogène. Elle a d’ailleurs été reprise (avec un plus grand budget) dans le film Resident Evil. Voyez par vous-même.

 

3. Alien

Maintes fois parodié, jamais égalé, il s’agit là d’un des plus grands moments de l’histoire du cinéma. À l’instar des spectateurs, les réactions des témoins de la scène oscillent entre effroi et hébétude.

 

2. Final Destination 3

Dans cette saynète orchestrée à la manière d’une machine de Rube Goldberg, Ashely et Ashlyn en viennent rapidement à regretter de se faire dorer la couenne.

 

1. Jason X

La plus mémorable scène de ce film, qui a su polariser les amateurs de la saga Vendredi 13, est tout aussi ridicule que délicieuse. Il s’agit aussi d’un clin d’œil irrévérencieux à tous les détracteurs de Jason Vorhees, qui s’avère tout aussi meurtrier sans sa célèbre machette.