/sports/ski
Navigation

Fin de saison abrupte pour Marie-Michèle Gagnon

Marie-Michele Gagnon
Photo d'archives Marie-Michèle Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

La saison olympique de Marie-Michèle Gagnon est déjà terminée. Après avoir subi une dure chute lors d’une descente d’entraînement, jeudi, en marge de la Coupe du monde de Lake Louise, la skieuse de Lac-Etchemin devra passer sous le bistouri pour réparer une luxation de l’épaule gauche et une déchirure du ligament croisé antérieur au genou droit.

Canada Alpin a confirmé que la saison de la Québécoise était bel et bien terminée, vendredi soir, par voie de communiqué.

«C’est vraiment décevant, car je ne pensais pas que la blessure était si grave. Je savais que quelque chose n’allait pas et le test d’imagerie par résonance magnétique a confirmé que le ligament était déchiré. Je serai opérée, ferai la réadaptation et reviendrai plus forte avec encore plus de passion», a indiqué la Québécoise dans le communiqué de la fédération nationale.

Gagnon avait participé à trois épreuves sur le circuit de la Coupe du monde cette saison. Elle a terminé 24e au slalom géant de Soelden, en Autriche, 10e au slalom de Levi, en Finlande, puis 24e slalom géant de Killington, aux États-Unis.

La skieuse de 28 ans devra faire l’impasse sur les Jeux olympiques de PyeongChang où elle aurait représenté une chance de médaille pour le Canada.

Gagnon a remporté quatre médailles dans sa carrière sur le circuit de la Coupe du monde, dont deux d’or à l’épreuve du super-combiné.

Aux Jeux olympiques de Sotchi, elle avait terminé neuvième à l’épreuve du slalom. Sa première expérience olympique a eu lieu à Vancouver, en 2010, où elle s’était classée 21e au slalom géant et 31e au slalom.