/auto/news
Navigation

Mercedes-Benz dévoile la troisième génération de sa CLS et c’est un succès une fois de plus

Coup d'oeil sur cet article

En 2003, Mercedes-Benz a lancé la CLS et se vantait, à l’époque, d’avoir conçu le premier coupé à quatre portes. Audi et BMW ont ensuite suivi le bal notamment avec les A7 et les Série 6. 
 
En tant que meneur dans ce segment, Mercedes-Benz fait face à un imposant défi lorsque vient le temps de renouveler un modèle phare comme celui-ci. Le constructeur allemand a profité de sa tribune au Salon de l’automobile de Los Angeles pour y présenter en primeur la troisième génération de sa CLS. 
 
Mercedes-Benz CLS 2019
Germain Goyer
 
Sur le plan esthétique, la toute nouvelle CLS fait preuve d’une extrême élégance, sans surprise, même si on trouve que la toute première génération avait un petit quelque chose que les suivants n’ont su recréer. En jetant un coup d’œil à la calandre, on remarque des similitudes, entre autres avec la Classe S. D’ailleurs, elle partage la même motorisation que cette dernière. 
 
Sous le capot, de ce côté-ci de l’Atlantique, la nouvelle CLS sera animée par un six cylindres en ligne de 3,0 L qui développe 362 chevaux-vapeur et 369 livres-pied. Mais c’est loin d’être tout. Elle est munie de la technologie de mi-hybridation, ce qui lui donne, à des moments-clés, une puissance supplémentaire de 21 chevaux-vapeur et de 184 livres-pied. Un petit surplus qui ne fait pas de tort! 
 
Mercedes-Benz CLS 2019
Germain Goyer
 
Pour le moment, il n’est pas question de V8 ou de version AMG.  
 
 
 
 
Mercedes-Benz CLS 2019
Germain Goyer