/en5minutes
Navigation

Un homard avec un «tatouage» de Pepsi

Une autre preuve que les océans sont devenus de gros dépotoirs.

Ce bleu Pepsi ne ment pas.
Capture d'écran - Karrisa Lindstrand Ce bleu Pepsi ne ment pas.

Coup d'oeil sur cet article

Des pêcheurs du Nouveau-Brunswick ont attrapé un homard avec un genre de tatouage imprimé sur l’une de ses pinces, tel que rapporté par The Guardian.

La pêcheuse Karissa Lindstrand, qui boirait jusqu’à 12 (!!) canettes de Pepsi par jour, a immédiatement reconnu les couleurs de la boisson gazeuse brune.

Les hypothèses quant à l’origine de ce tatouage abondent. Certains croient que le homard a grandi avec une canette qui s’est retrouvée dans le fond de l’océan Atlantique. D’autres croient qu’il s’agit plutôt d’un morceau du carton d’un paquet de Pepsi qui s’est retrouvé, d’une manière ou d’une autre, dans la pince du homard.

Qu’elle que soit l’origine de ce tatouage, ce homard met en lumière le grave problème que constitue les déchets dans les océans. Entre 5 et 13 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans à chaque année. Tout ce plastique se défait en petits morceaux, mais ne se désagrège pas. Conséquences? Les animaux confondent le plastique avec de la nourriture. Ils peuvent aussi rester pris dans des morceaux plus gros.

Dans tous les cas, les animaux peuvent en mourir. Rappelons que les populations d’animaux marins ont diminué de 49% entre 1970 et 2012. La tendance n’est pas du tout encourageante.


 

 

En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.